Mes 5 clés pour cultiver son intelligence émotionnelle

Partager l'article :

Nouvel article : les 5 clés pour cultiver son intelligence émotionnelle !

Peut-on être un manager et ne pas avoir travaillé son intelligence émotionelle

NON-NON-NON-NON-NON-NON-NON-NON-
Être manager c’est être à l’écoute de ses collaborateurs, de ses clients et de son propre management !

l'intelligence émotionnelle
intelligence émotionnelle nous relie

5 techniques pour augmenter son intelligence émotionnelle !

vingt-neuvième volet de notre série de 30 articles qui doivent vous portez jusqu’au poste de manager !
Si vous arrivez sur ce défi 30 jours, je vous propose de lire les précédents épisodes ( cliquez sur le titre ) :

Ne laissez jamais qu’être manager c’est passer une très grande partie de sa journée à discuter.

Cultiver son intelligence émotionnelle :

Plus que jamais, le marché du travail est compétitif; et pour vous chaque avantage compte.

J’ai pu noter qu’un grand nombre d’étudiants dépensent des ressources considérables pour perfectionner leurs compétences spécifiques, pour obtenir un diplôme d’études supérieures dans leurs domaines respectifs, mais que le développement des compétences fondamentales telles que l’intelligence émotionnelle sont souvent négligées voir ignorées.

Pour avoir durant 30 ans travailler pour et avec des entreprises de toutes tailles, allant de la PME de 35 personnes, aux groupes mondiaux, j’ai pu constater que les personnes qui atteignent des sommets dans leur carrière possèdent certes de très bonnes compétences techniques mais aussi non techniques.

je vous le dit , il faut Cultiver son intelligence émotionnelle :

«De plus en plus d’employeurs cherchent désespérément des candidats qui feront preuve d’une qualité rare, celle d’avoir su développé leur intelligence émotionnelle, car non seulement ils sont plus nombreux à réussir en tant qu’employés, mais ils font également les meilleurs managers»

Pourquoi travailler sur son intelligence émotionnelle est-ce donc si important ?

Parce que l’élément fondamental de l’intelligence émotionnelle est l’empathie.

Cela permet une plus grande prise de conscience, une grande capacité à réguler ses émotions et réactions.
En ayant de plus une grande facilité à voire chaque situation sous des angles différents, ce qui engendre une communication et une collaboration, claire, motivante et efficace.

On constate que parfois, souvent, des personnes se trouvent tellement emprisonnées dans leurs pensées, qu’elles ne peuvent alors, voir la situation qui se présente du point de vue de ceux des autres participants.

Cet état émotionnel, les rends alors incapable de synthétiser les contributions de chacune des personnes présente et ce qui engendre souvent un manque de nuances néfaste à l’ambiance, la motivation, et l’efficacité.

emotions

Bonne nouvelle : il est toujours temps de cultiver son intelligence émotionnelle

Comme dans beaucoup de domaines, tout s’apprend et se perfectionne, pour autant qu’on y mette un peu de bonne volonté.

Et l’intelligence émotionnelle et les compétences qui sont les siennes sont tout à fait accessibles à toutes et tous !

Mes 5 Stratégies de coach-formateurs pour favoriser l’intelligence émotionnelle de mes collaborateurs ou stagiaires.

1)Modélisez

Ce dicton que vous connaissez tous reste d’actualité «les enfants apprennent ce qu’ils vivent», quel que soit notre âge !

Nous restons, et devons rester d’éternels étudiants !

Au fur et à mesure que vous progressez dans votre poste de management, vous devenez des observateurs encore plus avertis dans vos interactions les plus sophistiquées.

Vous entendez et portez de l‘attention aux conversations de votre direction, de vos clients importants, et remarquez comment ils disent et font les choses au quotidien dans leurs rôles de leaders.

Comment vos managers gèrent-ils une frustration ou une colère?

Comment ils évitent de s’engager de sans y avoir réfléchi dans des conversations cruciales ?

Soyez attentif aux managers qui vous apparaissent comme charismatiques et ayant un leadership puissant ! Ce sont d’excellents modèles pour vous, intégrez leurs fonctionnements, leurs types de réaction, imitez sans copier.
Il vous faut aussi garder votre personnalité, qui se trouvera renforcée des bonnes attitudes et pratiques de vos « mentors » désignés ou non.

2) Identifiez 

Apprenez à nommer vos sentiments le plus souvent possible, et dites-vous en vous-même :

« Je suis si heureux de telle situation » « je suis triste d’entendre ceci » « j’apprécie telle relation » « je me sens mal ici » …

N’hésitez plus à faire part aux autres de vos ressentis, et dites :

«J’ai remarqué que vous sembliez vraiment être dépassé en ce moment» ou «J’ai pu remarquer, et je comprends que cette situation, ai pu vous mettre en colère, je le suis aussi ».

Exercez-vous à donner du sens à tous vos sentiments, ils méritent que l’on ait de l’attention à leur égard, et vous ne devez jamais en avoir la moindre honte !

C’est une étape importante pour vous aider à gérer vos émotions, que de les identifier et de les admettre en tant que tel !

Et puis dites-vous qu’il y a toujours une personne à aider, dans sa propre gestion de son intelligence émotionnelle.

Faite preuve d’empathie pour la situation d’un collègue est différent de lui dire comment ils devraient se sentir.
Cela ne peut qu’être un bon déclencheur de conversation; surtout à l’heure actuelle où le travail est très vecteur de stress.

3) Renforcez-vous 

Prenez le temps d’étudier ces moments de fierté lorsque vous voyez un collaborateur, un autre manager gérer une situation avec finesse.

Demandez ce que pense votre N+1 du travail que vous venez de finaliser, et appréciez sa manière de vous prouver sa reconnaissance. Vous verrez c’est un excellent moyen de renforcer votre nouvelle compétence.

Remarquez comme un bon manager dira à un de ses collaborateurs comme il a apprécié sa capacité à s’adapter rapidement lorsque les plans ont changé à la dernière minute.

Ecoutez les mots qu’il dira à cet autre collaborateur, lui expliquant qu’il a bien remarqué à quel point il a écouté son collègue lui expliqué quelque chose qui s’est passé en réunion ce jour-là.

4)Coachez-vous

intelligence et émotion

L’intelligence émotionnelle c’est très bien d’en étudier les mécanismes et bienfaits, c’est encore mieux de se mettre à la pratiquer dans votre quotidien.

«Le fait de vous entraîner, mes stagiaires à devenir plus habiles à reconnaître, à exprimer et à gérer leurs émotions vous aidera à affiner vos compétences» leur dis-je au début de ce genre de séminaire.

Comme excellent point de départ, je leur recommande d’utiliser des phrases qui commence par «je» au lieu de «vous».

J’insiste sur le fait qu’ils peuvent mettre en avant un argument beaucoup plus convaincant avec «Je suis en colère de ne pas avoir eu ce rapport si important pour l’avancement des négociations avec notre plus gros client, malgré le fait de l’avoir demandé plusieurs fois, et d’avoir proposé mon aide» plutôt que «Tu ne fais pas ce que je te demande encore une fois alors que le rapport devait être sur mon bureau …. »

5) Discutez 

Pour comprendre comment utiliser cette forme avancée d’intelligence, prenez l’habitude de discuter à bâtons rompus, avec des personnes qui reflètent le plus ce niveau de conscience.

En parlant de tout et de rien et utilisez des personnages fictifs et leurs situations comme terrain neutre de conversation.

Et demandez leurs, ce qu’ils pensent qu’ils pourraient ressentir?

Comment ils réagiraient s’ils étaient à la place de ce personnage?

Apprenez à mettez en évidence les compétences générales qui ont permis à telle collègue, de bien gérer une situation, ensuite réfléchissez aux idées, façons que vous auriez pu de faire différemment. Vous pourriez être surpris des commentaires perspicaces que vous êtes déjà capable de faire !

Pour conclure cet article : 5 clés pour cultiver son intelligence émotionnelle!

Des études récentes montrent le décalage que l’on trouve entre les compétences que de jeunes diplômés pensent que les employeurs attendent d’eux, et les compétences que les dirigeants reconnaissent comme les plus importantes dans un candidat à un poste de cadre en management.

Selon ces études, plus de 90.8 % des dirigeants ont déclaré que les employés dotés de compétences générales fines telles que l’intelligence émotionnelle, sont ceux qui ont le plus de chances de voir leur carrière avancer rapidement.

Alors que 66.89 % des même jeunes diplômés étaient persuadés que leurs compétences techniques seraient les plus valorisées par leur futur employeur.

Plus vous commencez à cultiver votre intelligence émotionnelle mieux c’est, car ici l’expérience est un excellent bonificateur.

Mais, il n’est jamais trop tard. Vous pouvez vous faire aider par un mentor, un coach, un ami ayant développé cette compétence.

Améliorer sa capacité à reconnaître et à gérer ses propres émotions, ainsi qu’à écouter, communiquer clairement et collaborer avec les autres, vous donnera un avantage concurrentiel dans votre carrière, mais aussi dans votre vie.

emotionnal intelligence

OUI ! Vous le valez bien !

Les managers qui réussissent ont tout une grande qualité :
Avoir cultiver leur intelligence émotionnelle !

Faites donc cet exercice de contrôle de soi:

  • Identifier une émotion que nous vivons afin de savoir comment procéder
  • S’il s’agir de la colère, nous pourrons par exemple identifier rapidement les raisons de notre état d’esprit.
  • Nous sentons nous en fort désaccord avec une personne pour qu’il à fait ?
  • Er à contrario , nos sensations sont-elles dues au fait que nous ayons eu une journée difficile ?
  • Essayez d’Identifier le pourquoi de telle ou telle émotion( cela nous aide généralement à en changer)
  • Tentez de trouver la réponse à la question vous montrera le besoin caché ou la fonction nous ayant entraîné jusqu’ici .
  • Faites des exercices de respirations profondes vous aidera d’atteindre le calme et permettra à l’émotion de perdre de son intensité.

D’une maniére générale je résumerai en disant :

  • Faites attention, ou mieux encore portez attentions à vos émotions et identifier les
  • Analysez vos émotions sont-elles :
    • positives?
    • négatives?
    • quel en fut le déclencheur?
    • comment les auriez -vous ressenti dans tel ou tel état d’esprit,?
    • êtes-vous capable de ressentir ces choses différemment et pourquoi ?
  • Ecoutez votre corps
    • toutes nos émotions se traduisent par des sensations corporelles +/- fortes
    • vous êtes fâchés les muscles se raidissent
    • le corps semble lourd si l’on ressent de la tristesse ou du dépit
    • nos yeux pétillent et nos pupilles se dilatent si nous sommes heureux, enthousiastes ..

N’hésitez pas à me faire par de vos résultats
Je vous donnerai mon feedback !

Faites aussi se petit test de 20 questions proposé par Psychologie magazine

Calculez votre Quotient Emotionnel

N’oubliez jamais que lire fait avancer vos connaissances plus que tout autre tutoriel, vidéo ou conférence !

Aujourd’hui 1 seul livre :
Un livre très adapté au sujet : La boîte à outils de l’intelligence émotionnelle

.

Ce n’est jamais une dépense…. ce sera toujours un BON investissement

Rappel

Sachez qu’en vous abonnant à mon blog le manager éthique vous avez de ce fait accès au groupe privé FACEBOOK : CLUB MANAGEMENT

club management sur facebook

A demain pour le prochain volet de ma série : Défi 30 jours

Pensez à me laisser un commentaire .
J’y répondrai avec plaisir !

Inscrivez vous sur votre groupe Privé :
CLUB MANAGEMENT

franck augry manager éthique
Manager depuis plus de 30 ans !

Franck Augry Manager et formateur Depuis plus de 30 ans

  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •