Comment gérer sa peur de vexer les autres ?

Partager l'article :

Nouvel article : Comment gérer votre peur de vexer les autres ?

La peur de vexer les autres vous empêche-t-elle de réussir?

OUI-OUI-OUI-OUI-OUI-OUI-OUI-OUI

Il y a des futurs managers qui se “freinent” de peur de vexer !!!!

peur de vexer

Je l’ai connue , je vous en parle !

Trentième volet et ultime article de notre série de 30 articles qui doivent vous portez jusqu’au poste de manager !
Si vous arrivez sur ce défi 30 jours, je vous propose de lire les précédents épisodes ( cliquez sur le titre ) :

  1. From Zero To Hero
  2. Ambition
  3. Suis-je fais pour le management ?
  4. Bâtir votre Plan d’Action !
  5. Habitudes ou rituels ?
  6. Procrastination !
  7. Les bases du Management !
  8. Erreurs de Management !
  9. Peurs et Croyances Limitantes !
  10. Ne plus Rien Lâcher!
  11. Résoudre tout problème avec 3+1 questions !
  12. Aimer ses échecs
  13. Savourer ses victoires !
  14. VRAIMENT envie de devenir manager ? 🤔
  15. 15 signes puissants! Partie 1/2
  16. 15 signes puissants! Partie 2/2
  17. Devenir manager : ce que personne ne vous dit 😈
  18. Votre transition d’expert à leader
  19. 3 défis pour jeunes leaders
  20. Branding personnel
  21. L’importance de trouver son mentor
  22. Conversations cruciales
  23. Courage et leadership
  24. Cultivez votre influence en réunion de direction
  25. Cessez de vouloir plaire à tout le monde
  26. Obtenez des expériences de leadership et management lorsque vous n’êtes pas manager
  27. Microhabits pour changer de carrière professionnelle
  28. Peut-on être un manager introverti ?
  29. 5 façons efficaces de résoudre un conflit au travail !
  30. Mes 5 clés pour cultiver son intelligence émotionnelle

Ne laissez jamais vos peurs prendre le dessus sur votre jugement

Pourquoi gérer sa peur de vexer les autres ?

Je n’avais 27 ans et débordais d’enthousiasme à l’idée de cette inattendue proposition de promotion au poste de directeur commercial France dans ce groupe mondial Belge !

Jusqu’à ce que j’apprenne que cela nécessitait des déplacements la semaine entière. Une grosse angoisse me traversa l’esprit …Comment ma famille allait-elle réagir?

Se sentant cloué dans son actuel poste, Alain avait commencé à parcourir les offres d’emploi internes proposées au sein de son groupe. Mais il se demandait si son directeur avec qui il avait toujours eu d’excellentes relations lui en voudrait s’il postulait pour un poste dans un autre département?

Elsa, qui manageait depuis dix ans une équipe de 30 commerciaux personnes, se trouva prise au dépourvu lorsque son proche collaborateur lui soumis sa demande de congés de deux semaines, alors même que la charge de travail était au plus fort à ce moment-là. Elle savait qu’il n’y avait pas de règles vraiment établies concernant les demandes de congés. Une politique d’entreprise qui aurait concerné les demandes de congés des employés lui aurait-été d’une grande aide dans sa prise de décision, comment pourrait-elle refuser?

J’ai pu constater que notre peur de vexer ou d’importuner les autres est bien réelle, et je dirai même qu’elle peut s’avérer très puissante.

C’est d’ailleurs une des grandes inquiétudes que je peux entendre de mes stagiaires lorsque je les coache en développement de carrières elle peut être déprimante et amener à une sensation de blocage, de frustration et même de ressentiment.

7 façons de surmonter la peur de vexer ou d’importuner les autres :

peur de vexer

Comme tout ressentiment ou inquiétude, la crainte d’offenser, de vexer, d’importuner, ou d’entrer en conflits avec quiconque peut souvent empêcher ou ralentir toute évolution de carrière ou même parfois la plus petite des progressions.

Et ceci reste vrais aussi bien dans votre carrière, que dans votre vie privée.

Mes 7 stratégies sont faites pour vous aider à apprendre à lever vos craintes.

Vous pourrez ainsi mieux exprimer votre point de vue et faire des demandes efficaces, même au risque de déranger, ou vexer les autres.

1) Scannez vos peurs de vexer ou d’importuner

Ecoutez en vous quelles pensées occasionnent vos préoccupations?

Êtes-vous inquiet parce que vous craignez que cette personne vous refoule, que cela engendre une potentielle confrontation ou bien encore redoutez-vous que cela puisse créer quelque chose de plus profond?

Dans ces situations, nous pouvons avoir tendance à tout souvent catastropher.

On se dit alors : « si en lui annonçant tel ou tel désir de changement, je risque de contrarier mon patron, et je crains d’être licencié » ou encore « Si je me brouille avec mon conjoint, il me quittera. » ou « Si je ne lui accorde pas ses jours de congés, elle démissionnera et je serai bien seule dans cette période de très forte pression au travail »

Mais en fait quelles sont les réelles probabilités que cela arrive tel que nous le pensons ?

2) Jaugez vos options

Attention, vouloir s’accommoder des autres pour ne pas risquer de les vexer ou de les importuner, est en soit une bonne chose, et cela permet des relations plus gagnantes-gagnantes, mais cela peut aussi vous causer de lourds préjudices !

Reprenons l’exemple avec Elsa, imaginons qu’elle approuve la demande de congé do membre de son équipe, cela ne risque-t-il pas d’imposer une forte surcharge de travail, que les autres membres de son équipe pourraient jugée injuste, voir compris comme une forme de favoritisme.

Elle-même n’aura-t-elle pas à souffrir de ce fardeau ?

Quelles sont les implications qu’offrent chacune des options?

Mais me direz-vous, répondre à cette question n’est pas toujours aussi simple «oui» ou «non», mais il nous est souvent donné de trouver un compromis voir une solution alternative, et créative.

On peut imaginer par exemple que son collaborateur puisse prendre la première de ses 2 semaines de congés pendant la forte période d’activité et la seconde semaine à un autre moment moins chargé en activité.

Elsa pourrait aussi proposer qu’un autre membre de son équipe puisse se porter volontaire pour effectuer des heures supplémentaires, bien payées, pour reprendre la charge de travail de son collaborateur en congé, qui lui renverra l’ascenseur quand il prendra ses prochaines vacances

3) Surveillez votre communication

La teneur et la qualité de vos échanges se définissent, par votre posture, votre ton de voix, vos expressions et vos gestes.
Mais aussi et avant tout par vos paroles et votre communication somatique.
Si au travers de votre langage corporel vous montrez une forme d’appréhension, votre interlocuteur peut ressentir une faiblesse de votre part et tenter d’en profiter.

Le risque si vous craignez de vexer ou déranger les autres personnes, et que vous pourriez être amené à vous excuser de façon excessive et injustifiée.

Cela au pour effet d’entraîner un affaiblissement de votre position.

Le discours que vous menez avec vous-même, peut s’avérer tout aussi important et selon les personnes parfois bien plus important.

Lorsque votre voix intérieure vous parle, il arrive qu’elle déforme vos pensées et peut involontairement saboter le résultat que vous recherchiez.

4) Devenez plus à l’aise lors de conflits

Lorsque nous exprimons nos divergences d’opinion nous pouvons nous trouver perturbé ou trouble, mais comme nous l’avons vu dans des articles précédents (5 façons efficaces de résoudre un conflit au travail ! & Cessez de vouloir plaire à tout le monde), le processus de résolution des conflits peut en fait vous aider à tisser des liens bien plus fortes et durables.

C’est uniquement, lorsque l’on traite les personnes et leurs points de vue avec tact et respect, que les désaccords, même profonds peuvent se résoudre et contribuer à stimuler l’innovation et faciliter une solution positive.

Les managers qui craignent de bouleverser, ou de vexer leurs collaborateurs leur permettent souvent de contourner les arguments que vous pourriez mettre en avant lors de vos discutions.

Ces efforts que l’on déploie parfois pour espérer maintenir la paix entravent la capacité de nos collaborateurs à développer leur autonomie et, souvent, leur confiance en eux.

5) Ecouter aussi votre voix intérieure pour gérer votre peur de vexer ou déranger

Les managers qui veulent plaire (Cessez de vouloir plaire à tout le monde) sont absolument perspicaces sur leur difficulté à dire «non», de peur de déranger ou vexer leurs interlocuteurs.

Ne pas savoir, ou oser dire « non » entraine immanquablement de surcharges de travail et l’on se retrouve seul et dépassé.

Je vous conseille d’écouter votre voix interne (car elle compte!), cela peut vous aider à apprendre à mieux appréhender votre réalité et à respecter vos priorités.

6) Pour gérer votre peur de vexer ou déranger : soyez un expert en conversations cruciales

Il peut arriver que nos émotions deviennent sous la pression désordonnées, ce qui peut s’avérer difficile à vivre pour certains.
Cependant, les balayer d’un revers de la mais,  ne les fera jamais disparaître.

Si vous faites cela, elles deviendront un terrain propice pour générer des ressentiments négatifs.

Pour favoriser des connexions plus profondes et un niveau d’engagement plus élevé dans vos relations engagez-vous dans des conversations réelles et authentiques qui permettent aux deux parties d’écouter et d’avancer ensemble vers une solution acceptable et reconnue comme bonne.

7) Nourrissez votre confiance :

C’est souvent notre propre sentiment d’insécurité qui nous donne cette peur de vexer ou déranger une personne.

Cela vient entre autre, mais souvent en général, d’un manque de confiance que nous avons mis dans la force de notre relation avec l’autre.

Préoccupé que nous sommes à (penser ainsi) maintenir ce niveau de relation, nous essayons de l’éviter, de le contourner !

Nous avons aussi souvent le sentiment que nous ne saurions pas surmonter cet obstacle, ce qui est une preuve de notre manque de confiance en nous.

Travaillez à augmenter votre confiance en vous, en résolvant de petits (risques) de conflits, puis attaquez-vous à de plus importants.

Plus votre confiance en vous grandira, plus vous serez en mesure de trouver dans chaque situation, une ou plusieurs opportunité de vous en sortir sans pour autant entacher votre relation, à court, moyen et long terme.
C’est aussi cette confiance qui vous aidera aussi à capter toute nouvelle opportunité pour faire avancer encore plus vite et sereinement votre carrière !

Et votre vie en général !

Pour conclure cet article : 7 clés pour gérer sa peur de vexer les autres ?

Il est important de bien comprendre ce qui nous fait peur dans ces situations.

Cela vous permettra d’avancer, sans culpabiliser et en gardant d’excellentes relations avec voter entourage professionnel et privé !

Et vous de quelles autres manières avez-vous appris à surmonter la peur de déranger les autres?

emotionnal intelligence

OUI ! Vous le valez bien !

Les managers qui réussissent ont tout une grande qualité :
Avancer sereinement sans culpabiliser !

N’hésitez pas à me faire par de vos résultats
Je vous donnerai mon feedback !

Faites aussi se petit test de 20 questions proposé par Psychologie magazine

Quel(le) indécis(e) êtes-vous ?

N’oubliez jamais que lire fait avancer vos connaissances plus que tout autre tutoriel, vidéo ou conférence !

Aujourd’hui 1 seul livre :
Un livre très agréable à lire e très pratique : Je Dépasse Mes Peurs Et Mes Angoisses

.

Ce n’est jamais une dépense…. ce sera toujours un BON investissement

Rappel

Sachez qu’en vous abonnant à mon blog le manager éthique vous avez de ce fait accès au groupe privé FACEBOOK : CLUB MANAGEMENT

club management sur facebook

A demain pour le prochain volet de ma série : Défi 30 jours

Pensez à me laisser un commentaire .
J’y répondrai avec plaisir !

Inscrivez vous sur votre groupe Privé :
CLUB MANAGEMENT

franck augry manager éthique
Manager depuis plus de 30 ans !

Franck Augry Manager et formateur Depuis plus de 30 ans

  •  
  •  
  •  
  • 5
  •  
  •