Résoudre tout problème avec 3+1 questions !

Partager l'article :

Dans cet article nous allons voir comment résoudre tout problème avec 3 +1 questions pertinentes , et comment elles règlent ces problèmes !

Oui il ne faut souvent pas se poser 100 000 questions pour résoudre une problème, on peut résoudre tout problème avec 3+1 questions seulement !

Puisque vous avez décidé de ne Rien Lâcher , il faut vous y aider !

Souvent quand ce pose à nous un problème on se pose beaucoup de questions, et la plus part d’entre-elle ne servent pas à la résolution de ce problème , bien au contraire , beaucoup de nos questionnements sont de nature à tuer notre énergie à avancer dans notre Ambition !

Neuvième volet de cette série de 30 articles pour vous portez jusqu’au management !
Si vous arrivez sur ce défi 30 jours, je vous propose de lire les précédents épisodes ( cliquez sur le titre ) :

Cela fait 10 articles de suite que vous suivez VOTRE défis, VOTRE Ambition, et je suis très content que vous soyez si nombreux !

Alors prêt à tout résoudre en 3+1 questions ?
⁉⁉⁉⁉⁉⁉⁉⁉⁉

Pourquoi nous arrive t’il des problèmes ?

Plus nous avons d’envies, de besoins, d’ambition, de conscience de notre vie, plus nous nous retrouvons face à des problèmes de toutes sortes !

Mais des études montrent aussi, que la masse de problèmes que nous avons à résoudre est proportionnelle à notre activité et à nos projet !

Pas ou peu de projets = peu de problèmes à résoudre

Qu’est-ce qu’un problème ?

Il nous est commun de considérer les problèmes comme des choses négatives ou comme des moments difficiles à vivre.
Nous avons alors souvent la tentation de fermer les yeux et d’essayer d’ignorer le dit problème.
Alors qu’au contraire plus nous les rendons visibles et plus nous sommes en capacité de les comprendre en profondeur et donc d’y apporter de bonnes solutions.

je vous conseille de lire cet article intéressant paru dans Marie Claire : 5 questions à se poser pour avancer dans la vie ( cliquez ici)

Mais c’est avant tout et toujours le point de départ de toute évolution ou amélioration que de faire le constat franc et honnête d’un problème !

“On considérera qu’un problème, c’est un écart entre ce qui est et ce qui devrait ou pourrait être.”

Résolution de problèmes: Méthodes, outils, retour d’expériences

Je vous conseille de lire ce livre , il est épatant !
Pour moi cet ouvrage est très bien écrit, parce que détaillé, avec un style facile à lire . Les outils sont pléthores et on peut piocher en fonction de nos besoins. Parfait pour la résolution de tout problème!

Dysfonctionnement ou opportunité ?

En fait dés le départ il faut essayer de comprendre ce qui est la source de ce problème pour pouvoir y apporter la ou les meilleurs solutions !

Le disfonctionnement

“Ce que l’on a eu la capacité de faire un jour”

On part d’une situation bonne, ou meilleure, mais située dans le passé et on constate que la situation se dégrade ou bien qu’elle dérive !
il est important de bien identifier cela de l’opportunité qui elle vous le verrez est basée sur l’intégration de nouvelles compétences pour résoudre le problème, nous en parlerons plus bas dans cet article.

C’est très important d’identifier si on a su le faire ou pas un jour, si c’est le cas on aura pour impératif de chercher les causes du changement des paramètres ayant dérivés.
Une fois identifiés il sera plus facile de revenir à la situation antérieure considérée comme favorable t souvent de l’améliorer !

L’opportunité !

La situation générant le problème n’a pas été rencontrée dans le passé, ou est restée sans suite.

C’est donc bien une opportunité , car ce problème va nous demander des ressources internes et/ou externe pour le résoudre, et passer dans la catégorie précédente, dite des situations meilleurs du passé !

C’est avec ce types de problèmes que l’on progresse et que l’on avance le plus vite.
Avec les disfonctionnements on progresse sur un terrain déjà connu , dans des compétences que l’on possède mais qui demande des améliorations, pas nécessairement l’acquisition de nouvelles compétences.

Erreur fréquente :

Il est judicieux de s’intéressé aux impacts des problèmes

Bien souvent on fait l’erreur de se précipiter sur les causes d’un problème avant même de comprendre les effets du problème.
Le naturel humain nous amène également à faire la chasse aux sorcières et bien souvent à chercher le coupable.

De nombreux cas ou situations perçues ou vécues comme des problèmes, ne le sont pas en réalité.
Ce qui fait que parfois fois les effets ont un impact tellement négligeable que la résolution du problème devient futile et totalement en dehors des 20/80 de Pareto .

Quelle sont donc ces 3+1 questions ?

Toutes les grandes découvertes, les grandes avancées, les grands accomplissements sont faits en se posant de bonnes questions !

Notre cerveau est un outil qui possède une immense capacité à résoudre les problèmes qu’on lui soumet pour autant qu’on lui pose les bonnes questions !
De bonnes questions mettent plus facilement notre cerveau dans la bonne direction pour y répondre, il faudra donc éviter les questions qui induisent de la négativité envers nous-même :

  • « Je ne sais pas trop … Il y a en moi comme une partie qui n’est pas d’accord avec cela. »
  • « C’est vrai, j’essaie vraiment ! Mais je sens que quelque part ça bloque. »
  • « D’un côté je pense que cela est intéressant, mais d’un autre, je trouve que c’est trop risqué. »
  • « C’est une bonne question, mais sincèrement je n’en ai ni l’envie ni le courage. »
  • « J’aimerais pourtant bien faire ça, mais ce j’ai peur que ce ne soit pas sérieux. »
  • « C’est bien beau tout ça mais c’est vraiment beaucoup trop compliqué »
  • « Je sais au fond de moi-même que tu as raison mais je sincèrement n’ose pas »
  • « Je laisse tomber c’est vraiment trop absurde cette situation»

Ces phrases mettent notre cerveau reptilien en sécurité, ce qui lui interdit presque de vous proposer des réponses, tellement il devient occupé à vous mettre en protection!

Parce qu’il ne faut pas négliger que notre cerveau est e fait triple !

  • cerveau reptilien
    • Il était là le dès le début, notre cerveau reptilien est la partie instinctive. Il à pour mission d’assurer notre sécurité, notre survie et nos comportements primaires, et donc il prend continuellement pour nous des décisions quand ce qu’il estime être un danger apparaît. De manière binaire, c’est celui qui va faire réagir votre corps pour le protéger ou pour qu’il fonctionne de façon optimale.
  • Le néo-cortex ou nouveau cerveau
    • Il assure la partie rationnelle et analytique, cartésienne, logique et comparative. C’est lui qui nous permet de juger les choses , et d’acquérir de l’expérience et de nouvelles connaissances durant notre vie
  • cerveau limbique
    • C’est lui qui gére la partie émotionnelle, et grâce à laquelle ressentez du plaisir ou de la peine, vous créez, mais aussi c’est le cerveau limbique qui mémorise les expériences et apprentissages à long terme.

Important :

D’une manière générale pour identifier facilement si une question est bonne ou pas, il faut juste prendre le temps de ressentir si celle-ci vous procure un ressenti positif ou négatif !
Si le ressenti est de suite positif, la question es bonne sinon reformulez jusqu’à ce que le ressenti soit positif et continuez ! 😊

Il est important de ce poser aussi des questions pour mieux se connaître ou se reconnaître ! Parce qu’il faut savoir que la meilleure façon qu’a notre cerveau de nous proposer une réponse, c’est de nous en faire vivre l’expérience .

Et avant de vous donner les 3+1 questions pour résoudre les problèmes je pense qu’il est important de ce poser ces question motivantes :

Se comprendre avant de vouloir résoudre un problème !

  • Qu’est-ce que je ressens face à ce problème dans cette situation ? (C’est un point de départ essentiel pour prendre conscience de nos ressentis)
  • Qu’est-ce que je veux vraiment au final dans cette situation ?
  • Quelles émotions aurai-je si j’arrive à obtenir ce que je veux ?
  • Dans quel état émotionnel dois-je être pour me permettre d’atteindre cet Ambition ?
  • Comment est-ce que je le sens dans mon corps ?
  • Est-ce que ma respiration accélère quand j’atteints cet état ?
  • Quelles est l’état de mes pensées qui surviennent dans cet état ?
  • Comment est-ce que je perçois cet état dans mes bras,dans ma tête, dans ma poitrine, dans mon ventre, dans mon coeur ?
  • Quelle devient ma perception de mon environnement quand je suis dans cet état ?
  • la liste ne s’arrête jamais …

Vos 3+1 questions :

  • 1) Que puis-je trouver de formidable dans ce problème , cette situation?
  • 2) Imaginons que cette situation soit idéale, comment serait-elle?
  • 3) Que suis-je prêt A FAIRE et NE PLUS faire pour obtenir ce que je veux?
  • 3+1 ) Comment vais-je prendre du plaisir à faire ce qu’il faut que je fasse pour obtenir ce que je veux?

1. Que puis-je trouver de formidable dans ce problème, cette situation?

La réponse qui tombe le plus souvent quand je pose cette question lors de séminaires de formation sur la résolution de problèmes est : RIEN, ABSOLUMENT RIEN ….

Allez maintenant je vous repose la question et vous allez y mettre un peu de bonne volonté, et vous prendrez conscience de ce qu’il existe en effet vraiment quelque chose de formidable dans toute situation ou problème.

Prenons un cas que vous avez surement déjà rencontré dans votre travail :

Votre secteur marche fort et vous êtes submergé par le travail du fait des demandes incessantes de vos clients? Et vous trouvez cela difficile à vivre

Pourtant

Prenez donc le temps de vous remémorer ce temps passé mais pas si lointain où vous attendiez à anxiété que le téléphone veuille bien sonner pour réaliser de nouveaux contrats .
Alors votre point de vue sur la situation ne change t’il pas immédiatement ? Je vois même poindre sur votre vidage l’esquisse d’un petit sourire.
Alors me direz vous maintenant, certainement que ce qu’il y a de formidable dans la situation actuelle est que vous êtes franchi à une autre étape et que vous avez désormais les moyens de faire et e voir les choses autrement !

Même s’il est evident, que parfois certaines des situations que vous aurez à vivre , exigeront de vous plus de réflexion du fait même de leur intensité. Sachez que plus la charge émotive vous sera intense, plus cela vous demandera d’efforts pour trouver en quoi ce problème ou cette situation vous propose quelque chose de « formidable » . Mais c’est tout à fait possible.

J’ajouterai que si c’est une situation est ou devient récurrente ou chronique, c’est qu’il il y a probablement quelques éléments « formidables » pour que vous ayez décidé de la laissiez perdurer de cette façon …
C’est souvent un petit peu plus délicat, mais si vous arrivez à en en prendre conscience vous pourrez faire le saut à l’étape suivante!
Certains me disent parfois que le terme ‘formidable’ ne leur parait pas approprié, peu importe, comme vous le nommerez, que se soit magnifique, génial,fantastique… peu importe, l’essentiel est d’en prendre vraiment conscience .

2. Imaginons que cette situation soit idéale, comment serait-elle?

En posant cette question vous commencez à pouvoir imaginer en quoi cette situation idéale pourrait être idéals, et cela va vous permettre d’en explorer toutes les possibilités et opportunités.
En posant de cette manière cette seconde question, celle-ci vous laisse la porte ouverte, pour prendre conscience qu’en réalité il soit possible que cette situation ait en elle quelque chose d’idéale, voir même « parfaite ».

Je vais reprendre mon exemple de la question 1, dans lequel vous êtes littéralement noyé dans les demandes incessantes de vos clients!
et bien pouvez-vous me dire ce qui n’est pas encore idéal ? Ou parfait dans cette situation ?

Je vais vous aider, quand je suis confronté à ce cas , je reformule très souvent ainsi:
Si cette situation était idéale, ou parfaite… ( puis je complète la phrase).

Reprenons maintenant notre exemple , je dis :
« Si cette situation était idéale, je n’aurais pas à passer la majeurs partie des mes samedis matin à faire toute cette comptabilité, je pourrais les passer à prendre du temps avec ma petite famille. Et il ne me serait plus impératif de me rendre aussi souvent chez mes clients dont certains habitent dans telle ou telle ville, ce qui me fais perdre parfois jusqu’à 4 heures pour m’y rendre. »

Il apparaît comme évident, que l’on peut aussi considérer que tout est déjà parfait tout le temps ; et dans l’absolue réalité … c’est loin d’être faut, tout est question de point de vue !

Comprenez que lorsque l’on veut voir se transformer une situation, il est des plus important que de se poser cette question pour s’assurer que ce que l’on voudrait vivre de différent et ainsi pouvoir être en mesure de visualiser et ressentir le résultat final espéré .
Il n’est pas ici question de se laisser aller dans une rêverie niaise ou pire encore de se laisser allez à s’apitoyer sur son sort, mais bien de se donner la possibilité de créer une image la plus claire possible , de ce vous voulez vraiment.

3-Que suis-je prêt A FAIRE et NE PLUS faire pour obtenir ce que je veux?

On rentre ici avec cette question, dans les choix de vie et le travail à mettre en oeuvre pour résoudre des problèmes ! Bien que se soit parfois mal vu, je le perpette depuis toujours seul le travail paye ! Il faudra en faire plus et s’obliger à arrêter des activités contre productives !

On est encore un nouvelle fois dans le 20/00 de Pareto

Les personnes qui ont lu cet article lisent aussi ( cliquez sur le titre) :
6 lois pour travailler mieux rapidement

C’est la question primordiale pour tester l’état réel de votre motivation à faire évoluer ou pas les choses.
Parce qu’elle implique d’accepter l’idée de faire ce que l’on a à faire autrement, et de regarder avec attention toutes les options que l’ont pas encore mises à l’épreuve de l’essai à ce jour.

Pour continuer sur mon exemple de surcharge de travail liée aux demandes de mes clients (je tiens un exemple que j’ai récemment vécu, alors je vous le resort …🧐 ) ; le fait même de se poser cette question devrait induire des réponses telles que :

Alors pour arriver à la situation idéale que je souhaite , je m’engage à consacrer au moins 2 heures par semaine, chaque lundi à la recherche d’une assistante compétente pour prendre en charge les demandes.
dans une vision Pareto 20/80 , je suis prêt à abandonner tous mes clients qui ne correspondent aux critères de rentabilité et de croissances que je déterminerait dans un esprit 20/80 ( ce qui en soit résoudra une bonne partie des problèmes, puisque 20% des clients causent 80% des demandes, allez faites le test chez vous, je vous garanti que c’est le cas aussi chez vous !!! 😈)
Prenez alors une feuille de papier et notez au moins 7 phrases commençant par :
Moi, ( mon prénom) Je suis prêt et je m’engage à….
Même si cela n’est pas une obligation, surtout si vos moyens financier ne sont pas importants à ce stade, il peut être intéressant de trouver des personnes avec qui faire du brainstorming, s’ils sont eux aussi dans une démarche destinée à améliorer leur vie .
Plus tard, pour vous aider à aller encore plus profondément et rapidement pensez à vous faire accompagner par un coach, un mentor ou toute personne qui à votre confiance et qui est capable de vous dire « les vraies choses à faire et ne pas faire ».

Se mettre dans des groupes fermés sur FACEBOOK est une excellent façon d’avancer aussi, car les échanges sont basés sur des besoins et des cas réels !

Je vous rappelle qu’en vous abonnant au blog le manager éthique vous avez de ce fait access au groupe privé FACEBOOK : CLUB MANAGEMENT

Le fait même de lire des blogs est déjà un engagement qui vous fait avance,et vous devez en être fier !

Rappelez-vous aussi à ce stade de l’article que quelque soit l’intensité ou le nom que vous leur donnez – vos défis, vos challenges,vos problèmes, vos situations , ce n’est et ce ne sera jamais autre chose que votre façon d’y réfléchir, de les ressentir et d’y réagir qui vous permettra ou pas de faire la différence dans votre expérience.

Pour continuer, il faut définir ce que l’on est aussi prêt A NE PLUS FAIRE.. .Et c’est parfois encore plus difficile, car cela touche directement à nos habitudes.

les personnes qui lisent cet article lisent aussi
(cliquez sur le titre) 3 attitudes / habitudes ZEN

Vous avez pris la décision de metre en place et faire ce qu’il faut, c’est parfait, génial super !
Mais
Souvent il vous faudra NE PLUS FAIRE aussi certaines choses pour mettre fin à cette situation qui ne convient plus ou qui vous freine élan.

Revenons une nouvelle fois à mon exemple :
Donc posez vous la/les question qui risque de fâcher vos clients :
Que je suis prêt à NE PLUS faire pour ne plus être débordé par les demandes en fortes progressions de mes clients?

Attention à ce stade vous pourriez peut-être devoir prendre une ou des décisions difficiles, mais absolument nécessaires pour assurer votre progression.
A ce stade n’oubliez pas que si cette décision, crée chez vous un mal être, c’est qu’elle n’est probablement pas une bonne réponse …

Quelques réponses …

  • Je m’engage à arrêter de faire du micromanagement
  • Je me sent prêt à ne plus systématiquement dire« OUI » à tout client me contactant.
  • Je suis prêt à ne plus…


S’il vous arrive de vous dire : « En y réfléchissant , peut-être n’aurais je pas du faire ceci ou cela, ou je n’aurais pas du certainement accepté de faire telle ou telle chose… » ; ceci vous permettra d’agir en directement en amont, et elle vous permettra également d’établir et de mieux faire respecter vos limites.

A ce stade ne soyez pas nonplus inquiet, vous verrez certainement apparaître des décisions que vous pourriez juger comme difficiles à prendre, mais nécessaires pour avancer

Par exemple : Fermer des comptes de clients peu ou pas rentables dans un esprit 20/80 , ce qui en plus risque de générer des tensions si vous avez des commerciaux concernés ! Ou encore facturer des prestations à certains clients non 20/80 pour les remettre dans une prospective de rentabilité!

3+1 ) Comment vais-je prendre du plaisir à faire ce qu’il faut que je fasse pour obtenir ce que je veux?

Pour résoudre une situation ou un problème cela demande parfois un peu, voir beaucoup de temps.
Cela engendre souvent une période de flottement, voir de transition.
bien que la finalité est claire, il existe un souvent un fossé entre la situation que l’on imagine comme idéale et la situation actuelle.
Et soyons clair il n’est pas ici question de se sentit malheureux ou pire encore de vouloir s’apitoyer sur son sort en espérant que le problème se résolve de lui-même ou que notre idéal de situation soit atteint par miracle .

Car procéder ainsi serait la porte ouverte à se sentir constamment malheureux ; d’autant plus que vous soyez dans une démarche volontaire de constante évolution!

Pour en finir avec mon précédent exemple , et en prenant comme prérequis que vous soyez une personne des plus sociable, vous pourriez certainement prendre plaisir à mettre en place les actions necessaries pour trouver votre assistante compétente qui rendrait visite aux clients qui font parti de mon portefeuille actuel ou épuré en mode 20/80.  

Vous pourriez ( et devriez) prendre le temps de ressentir de la gratitude et de la reconnaissance envers cette personne qui s’attellera bientôt à des tâches que je serai bientôt en mesure de lui déléguer.  

les personnes qui lisent cet article lisent aussi : cliquez sur le titre :
Pourquoi et comment utiliser une liste de gratitudes ?

Car avoir de la gratitude est excellent pour soit comme pour les autres !

Pour finir cet article !

Les bonnes questions sont la clé pour résoudre toute situation difficile ou tout problème épineux!

En posant les bonnes questions vous mettez votre cerveau sur une autoroute de propositions et de solutions…
Votre cerveau étant segmenté en 3 activités, il gére les questions qui lui sont posées en triangulant ce que ces 3 parties lui donnent comme ressentiments et émotions.
Ensuite il vous propose des solutions qui seront d’autant plus pertinente que la série de question aura elle aussi été pertinente !

Vous allez dire que je rabâche ou pire que je radote ; mais prenez le temps de lire d’excellents ouvrages , c’est VOTRE investissement (papier ou audio, mais je préfère papier car on peu annoter).


Ce n’est jamais une dépense…. c’est toujours un investissement

Allez posez -vous de bonnes question, 3+1 ce n’est pas la mer à boire tout de même 😜 !

A demain pour le prochain volet de ma série : Défi 30 jours

Pensez à me laisser un commentaire .
J’y répondrai avec plaisir !

Inscrivez vous sur votre groupe Privé :
CLUB MANAGEMENT

franck augry manager éthique
Manager depuis plus de 30 ans !

Franck Augry Manager et formateur Depuis plus de 30 ans

  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •