VRAIMENT envie de devenir manager ? đŸ€”

Partager l'article :

Dans cet article nous allons poser cette vraie question : Avez vous Vraiment envie de devenir manager ?
Nous ne nous posons peut-ĂȘtre pas assez ces question !
Voici 6 questions des plus cruciales auxquelles vous devrez prendre le temps réfléchir puis-ce que vous envisagez sérieusement, vous aussi de devenir manager.

Il faut que vous posiez ces questions et que vous y rĂ©pondiez avec tout votre coeur, car souvent le management n’est pas ce que l’on peut attendre ou croire qu’il soit! !

Mais vous avez dĂ©cicĂ© d’avancer vers votre rĂ©ussite , je vais vous y aider !

Dans deux articles précédents nous avons appris à aimez nos échecs, et à savourez nos victoires ! Avançons donc encore pas à pas ( les personnes qui lisent ce article lisent aussi : KAIZEN ) !

TreiziĂšme volet de notre sĂ©rie de 30 articles qui doivent vous portez jusqu’au poste de manager !
Si vous arrivez sur ce défi 30 jours, je vous propose de lire les précédents épisodes ( cliquez sur le titre ) :

Dans ce nouvel article nous allons vérifier si vous voulez vraiment devenir manager !

Avez-vous vraiment envie de devenir manager ?
đŸ€”đŸ€”đŸ€”đŸ€”đŸ€”

Pourquoi cette question ?

Parce que c’est essentiel pour vous de faire aprĂšs 12 jours de travail un point sur cette envie de devenir manager !

A chaque fois que je demande dans un sĂ©minaire, ou en coaching individuel : “Voulez-vous devenir manager ?”

Je n’entends qu’une seule rĂ©ponse. “Oh, mais bien sĂ»r, je veux absolument devenir manager.”

Vrai n’est-ce pas ? Qui ne rĂ©pondrait pas cela ? D’autant plus que devenir manager est vu comme la voie royale d’ascension sociale dans sa carriĂšre .

Mais , vous oĂč en ĂȘtes vous vis-Ă -vis de ce dĂ©sir de devenir manager? 
La fonction de management , ne vous fera pas enter dans un club privilégié réservé à quelques personnes privilégiées
Je pense , que la dĂ©cision de devenir manager doit ĂȘtre considĂ©rĂ©e au mĂȘme titre que celle de dĂ©cider de devenir un postier, un ouvrier ou autre mĂ©tier .
Et vous auriez raison de le faire, si vous le faites, faites le pour une raison. Les postes de manager ne sont pas faits pour tout le monde.

Le management est un travail comme tout autre !

Il vous donnera ses avantages mais aussi ses inconvĂ©nients, demandera des compĂ©tences spĂ©cifiques, des aptitudes et un Ă©tat d’esprit spĂ©cifique au mĂ©tier de manager .
De ce fait, tout le monde n’est pas dans l’obligation de se sentir obligĂ© d’y prĂ©tendre .
Si vous n’aimez pas la l’automobile, vous ne devriez pas ĂȘtre pilote.
Si vous n’ĂȘtes pas dans le bĂątiment, vous ne devriez pas obligatoire ĂȘtre architecte.
Et bien entendu si vous n’ĂȘtes pas enthousiasmĂ© par les missions qui font le quotidien des managers ( ce dont que vous parlerai dans un instant), vous auriez tout Ă  fait le droit de ne pas dĂ©sirer devenir vous aussi manager.

Beaucoup d’entre-nous apprennent sur le “tas” et souvent Ă  la “dure” ce que sont les contraintes d’ĂȘtre manager


Il y peu de temps encore, j’ai parlĂ© Ă  un directeur gĂ©nĂ©ral adjoint dans l’industrie qui venait de promouvoir il y Ă  12/13 mois , un de ses collaborateurs qui avait exprimĂ© Ă  plusieurs reprises un dĂ©sir fort de devenir manager
Un seulement an aprĂšs son entrĂ©e en fonction, ce collaborateur, fort brillant auparavant , n’Ă©tait devenu que l’ombre de lui-mĂȘme. 
Il rĂ©sista longtemps, voulant rĂ©ussir , mais rĂ©alisa rapidement qu’il n’aimait pas ses tĂąches quotidiennes qui sont inhĂ©rentes au poste de manager, il n’y arrivait pas, et ses collĂšgues se dĂ©tachaient de lui, le laissant seul . Il demanda Ă  la fin de cette premiĂšre annĂ©e de management Ă  revenir Ă  un poste de collaborateur.

Ce directeur gĂ©nĂ©ral adjoint n’est pas un cas isolĂ© . Dans leurs recherches, l’institut Gallup a mis en Ă©vidence que les entreprises sont les moins habilitĂ©s pour choisir un bon manager et ce dans plus de 82% des cas . 
Le fait relevĂ© est que dans la plupart des cas, les collaborateurs qui sont promus manager , le sont en raison de des forces et performances qu’ils dĂ©montrent dans leur poste de collaborateur , Ă  titre individuel .
Mais leurs forces, leurs capacitĂ©s, toutes aussi impressionnantes qu’elles puissent ĂȘtre ne se traduisent pas en rĂ©ussites , dans leur nouveau rĂŽle de manager.

Il y a de la sagesse dans ceci !

Un manager que j’ai rencontrĂ© dans une filiale du groupe TOTAL , m’a racontĂ© qu’il Ă  vĂ©cu cette premiĂšre expĂ©rience avec beaucoup de difficultĂ©s. Il a franchement partagĂ© avec moi et d’autres personnes son expĂ©rience :

“J’ai eu Ă©normĂ©ment du difficultĂ©s en tant dans ce premier poste de manager , parce que j’ai rapidement et douloureusement rĂ©alisĂ© que les compĂ©tences qui ont fait ont incitĂ© ma direction gĂ©nĂ©rale, Ă  cette promotion, n’Ă©taient pas les mĂȘmes qui permettraient de faire ce travail de management, et mĂȘme de le garder.”

En lisant ces lignes vous comprenez pourquoi , ma question: “Est-ce que je veux vraiment devenir manager?” est absolument primordiale.

Il est important de pas vous fier qu’aux agis ou aux affirmations d’autres personnes pour lesquelles , la rĂ©ponse «Oui» Ă  cette question est la bonne et unique rĂ©ponse qui convienne pour vous.

Maintenant que je vous ai un peu “secouĂ©” et que vous commencez Ă  prendre du recul et mĂ©diter sur «Est-ce que je veux vraiment devenir manager?» , voici mes 6 questions sur lesquelles vous allez devoir rĂ©flĂ©chir
.

Vous devez y passer du temps, prendre le temps de la rĂ©flexion et encore creuser au plus profond de vous mĂȘme pour y rĂ©pondre .

1) Êtes vous accro au «flow» au travail ?

Le cĂ©lĂšbre psychologue Mihaly Csikszentmihalyi , Ă©tudia et dĂ©crivit Â« flow ou “bonheur au travail” » comme l’Ă©tat optimal de conscience dans lequel vous ĂȘtes « complĂštement impliquĂ© dans une activitĂ© pour elle-mĂȘme. 

Votre ego est laissĂ© de cĂŽtĂ© et n’intervient plus dans votre travail. 
Le temps s’Ă©coule sans contraintes ni pĂ©nibilitĂ© .” telle une passion comme la peinture ou l’escalade qui sont souvent associĂ©es au flow .

Et vous avez peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  eu l’occasion de le ressentir dans votre travail actuel, en tant que designer, programmeur informatique, dessinateur, dĂ©veloppeur….

Maintenant pour les managers , cet Ă©tat de “flow” est beaucoup moins courant, voire inexistant. 

La cause en est que vous n’ĂȘtes pas amenĂ© Ă  vous plongez intensĂ©ment dans une tĂąche pendant de longues heures et de maniĂšre quasi ininterrompue , comme cela est requis pour se trouver dans le “flow“.

Vous, en tant que manager, ĂȘtes de par la nature de votre fonction celui qui ce doit d’aider se collaborateurs Ă  se plonger profondĂ©ment dans leurs tĂąches, et plus comme auparavant vous y plonger aussi . 

Ce faisant, attendez-vous Ă  ne plus recevoir de commentaires immĂ©diats sur l’avancement de votre travail, sur vos progrĂšs comme se fut le cas avant d’ĂȘtre promu manager , ce qui est une autre des composantes parmi les plus essentielles du “flow”, la reconnaissance linĂ©aire et continue du travail rĂ©alisĂ© . 

Maintenant que vous ĂȘtes manager, vous devrez accepter que par exemple qu’une dĂ©cision que vous avez prise ou une conversation que vous avez eue ait un effet positif ou nĂ©gatif sur votre Ă©quipe, quelques mois plus tard .

Si pour vous l’adrĂ©naline et le bien-ĂȘtre au travail sont gĂ©nĂ©rĂ©s par cet Ă©tat de “flow” , prenez le temps de pesez l’importance que cela a dans votre motivation quotidienne et en quoi, la perte de cet Ă©tat de “flow” pourrait vous dĂ©stabiliser ou vous dĂ©motiver

Comprenez bien qu’en tant que manager, vous devrez accepter et faire votre “deuil” de ne plus participer aussi souvent que lorsque vous vous Ă©tiez lorsque vous Ă©tiez un “contributeur individuel” Ă  votre travail. 

Et aussi, intĂ©grez et assumez le fait que vous devrez certainement trouver des moyens de vous “reprogrammer”, pour rĂ©orienter vos besoins initiaux en matiĂšre de “flow”.

Attention, car ne pas prendre en compte ce point est souvent un facteur de drames chez des managers fraßchement promus et non préparés à ces changements de paradigmes .

2)Vous rĂ©pĂ©ter vous dĂ©sespĂšre t’il ?

Prenez le temps de vous remémoré des scÚnes critiques de votre vie actuelle en entreprise !

Peut-ĂȘtre pensez-vous en Ă  vous-mĂȘme: “Eh bien au moins , CĂ©cile, elle ne s’Ă©nerve pas au moins quand elle doit encore et encore se rĂ©pĂ©ter, ou rĂ©expliquer ce qu’elle vient d’expliquer ?!”

Nous somme d’accord que ce n’est vraiment pas la chose la plus amusante Ă  faire que de rĂ©pĂ©ter encore et encre.

Notez bien, qu’en tant que manager, vous vous retrouverez souvent Ă  rĂ©pĂ©ter encore et encore, et ce quelque soit votre capacitĂ© Ă  communiquer. Ce pourrait mĂȘme ĂȘtre une de vos tĂąches principales en tant que manager.

Dites vous bien que vous passerez une grande partie de votre temps avec vos collaborateurs Ă :

  • Partager
  • Expliquer
  • Renforcer
  • Poser des question
  • Partager plus
  • Expliquer plus
  • Poser plus de questions, encore et encore, voir tout le temps.😈

Un des PDG emblematic que j’ai pu rencontrer Mr Clement De Meersman , avait l’habitude de dire :

«Vous devrez, communiquer, “trop” communiquer souvent. Et ce peut-ĂȘtre vraiment douloureux que d’ĂȘtre un leader du genre: « Oh mon Dieu, je dois de nouveau rĂ©pĂ©ter cela ? Expliquer de nouveau ,pourquoi faisons-nous cette chose? … Et il s’avĂšre que oui, c’est nĂ©cessaire, utile, indispensable…. parce que les gens ne savent pas lire dans nos pensĂ©es. »

Clement De Meersman

Et bien oui, les gens ne peuvent pas lire dans nos pensĂ©es, et c’est parfois mieux , non 😈??

Et d’ailleurs ils ne devraient pas avoir Ă  le faire, parce que les meilleurs managers rĂ©ussissent dans leur mission Ă  rendre explicite ce qui est implicite, et ce afin que leurs Ă©quipes puissent bien fonctionner.

Mais si pour vous l’idĂ©e d’avoir Ă  communiquer constamment, tout le temps, encore et encore , vous semble Ă©puisante, vous ne saurez pas ĂȘtre un bon manager et vous en souffrirez !

3) Quel besoin de contrĂŽle avez-vous?

En tant que manager, il vous sera une choses parmi les plus difficiles Ă  concilier , c’est de savoir jusqu’à quel niveau serez vous capable de laisser vos collaborateurs faire par eux-mĂȘme !

pour une grande part des nouveaux, ou jeunes, managers que j’ai pu croiser, laisser ses collaborateurs travailler sans intervenir constamment est compliquĂ©.

Vous devrez au titre de votre mission de manager , accepter de dĂ©lĂ©guer, et de ne pas travailler trop sur les dĂ©tails d’un projet, mais soutenir les gens dans l’accomplissement par eux-mĂȘme de leurs projets.

Allez soyez honnĂȘte avec vous-mĂȘme, jusqu’oĂč serez vous prĂȘt Ă  lĂącher prise sur le travail de cotre Ă©quipe ?

Saurez-vous accepter leurs erreurs, leurs Ă©garements, leurs session d’aide ? Ou bien auriez-vous tendance Ă  ĂȘtre Ă  cheval sur le contrĂŽle (soyez honnĂȘte ;-))?

Ne seriez-vous pas par exemple «la seule et unique personne qui peut faire ceci ou cela… correctement et rapidement ?»

Je me souviens en avoir longuement discutĂ© sur ce sujet, avec Mr Christophe de Margerie , alors PDG de TOTAL , et comment il avait pris conscience que les meilleurs dirigeants et managers doivent savoir s’abandonner sur le contrĂŽle. Ce qu’il men a dit:

«Franck vous rendez compte que ce que vous dites vraiment ! Ne Je suis-je pas la seule personne au monde Ă  pouvoir faire ceci ou cela ? Je suis LE PDG de TOTAL tout de mĂȘme et ce n’est pas un hazard !
Ne serait-ce que parce-que je suis le meilleur?
Et bien puisque je suis si fort que cela, il est de mon devoir, d’apprendre Ă  mes collaborateurs Ă  grandir, et de les laissez chercher la meilleure des solutions, que je n’aurai peut-ĂȘtre jamais imaginĂ© !
Je suis à ce poste, pour faire faire, et non faire à la place de! Plus nous aidons nos collaborateurs à grandir, plus ils sont autonomes et plus la société se porte bien !
Toute autre façon de travailler est vraiment absurde, fatigante et peu inintĂ©ressante ! Mais je vais quand mĂȘme demander l’avis de mes collaborateurs Ă  ce sujet (rires) . “

Christophe de Margerie

Si vous trouvez du plaisir Ă  vĂ©rifier, contrĂŽler, Ă©pier les moindres dĂ©tails de chaque projets, si vous ĂȘtes apeurĂ© Ă  l’idĂ©e mĂȘme de cĂ©der une par de contrĂŽle, si ressentez que vous ĂȘtre la «seule personne qui peut faire ceci-cela» et que cela donne du sens Ă  votre travail .

Pourquoi pas, aller on va mĂȘme dire que c’est bien mais …! Cependant, cela signifie surement aussi que le fait de devenir ou ĂȘtre manager n’est peut-ĂȘtre pas vraiment fait pour vous.

4) Aurez-vous l’Ăąme d’Hercule Poirot ?

Pour faire parti des meilleurs managers , il est important de comprendre, qu’un manager ne gĂšre pas ses collaborateurs – ils se doit de gĂ©rer un environnement fait d’Ă©lĂ©ments interactifs, de dynamiques d’équipes, d’expĂ©riences passĂ©es, de multiples niveaux relations, d’influences culturelles, etc.

Comprenez bien qu’en tant que manager, c’est Ă  vous de comprendre :

  • Que se passe-t-il vraiment ici, en ce moment mĂȘme?
  • Qu’est-ce qui motive tel ou tel membre mon Ă©quipe?
  • Pourquoi cette dĂ©cision pourrait-elle ĂȘtre frustrĂ©e par ce membre de l’Ă©quipe?
  • Quelle sont les vĂ©ritables causes, parfois la ou les raisons sous-jacentes pour laquelle ce collaborateur a du mal Ă  rĂ©aliser son travail ?
  • Qu’il est de vote devoir “premier” que de poser des questions ( en faisant tout de mĂȘme attention Ă  leur mise en forme) , d’ĂȘtre sans cesse curieux de ce qui se passe, pas pour surveillez mais pour accompagner, et dĂ©couvrir ce qui est parfois profondĂ©ment cachĂ© dans chaque situation.
  • Vous devez jouer au dĂ©tective.

Hercule Poirot , je l’adore, n’est-il pas un vrai manager ?
SI, il passe son temps Ă  Ă©couter, regarder, essayer de comprendre chaque geste, chaque intonation de voix … Il doit en tant que dĂ©tective privĂ©, ĂȘtre discret et faire avec les inspecteurs chargĂ©s officiellement de l’enquĂȘte !

Etre présent sans piétiné des plates bandes . Il manage avec brio , tendresse et courtoisie, Miss Lemon et le capitaine Hastings .
Que dire encore de sa douceur et sa patience Ă  expliquer au l’Inspecteur Japp les tenants et aboutissants de chaque intrigue .

Demander de l’aide sans ordonner, et au final dĂ©nouer des intrigues dont Agatha Christie a seule la maĂźtrise !
Et enfin ĂȘtre toujours un exemple, de courtoisie, d’Ă©lĂ©gance, de rigueur, de bienveillance, de dĂ©licatesse et de politesse !

đŸ˜± Si souvent je vous conseille de lire plutĂŽt que de regarder la TV, je passe outre parce que regarder POIROT c’est prendre une leçon de management Ă  chaque episode , et j’adore plus que tout la saisons 13 đŸ˜±

Si pour vous, essayer de dĂ©couvrir les nuances d’une personne, de sa personnalitĂ©, les tempĂ©raments et les relations, pour en comprendre le plus petit comportement, si cela vous semble absurdement, voir Ă©puisant.

Dites vous que pour les meilleurs managers , c’est un devoir, une mission fascinante et stimulante, qui fait d’eux de grands managers, dont les Ă©quipes seraient prĂȘtes Ă  se jeter d’un pont s’il le fallait, pour leur manager .

A vous, maintenant, de prendre le temps d’y rĂ©flĂ©chir, avez-vous cette Ăąme de dĂ©tective , souple, attentive, empathique, fine, sans prĂ©jugĂ©es, sans aprioris ?

Si la rĂ©ponse est OUI, mais un OUI franc, alors vous avez l’Ă©toffe d’un grand manager, celle de ces managers que l’on adore, avec qui travailler est un plaisir encore plus intense que le “flow”

5)Comment réagissez-vous face aux conflits?

Attention au piĂšge qui guette chaque manager :

Vous n’aurez pas pour fonction , et de tout façon vous n’y arriveriez jamais Ă  rendre tout le monde heureux , mĂȘme avec vos supers pouvoirs de manager
Attention encore, cela ne doit pas non plus ĂȘtre un de vos objectifs. 

Pourquoi me direz-vous, et bien lorsque vous essayez de plaire Ă  tout le monde  , vous ne rendez service Ă  personne. 

Vous commencez Ă  accepter de plus en plus des compromis qui vous dĂ©rangent, et Ă  prendre des dĂ©cisions qui n’ont de meilleur intĂ©rĂȘt de leur apparence, au lieu de dĂ©cider de ce qui est le mieux pour votre Ă©quipe dans son ensemble

Livre Ă  lire , absolument !

Dans le livre The CEO Next Door , les auteurs expliquent comment les meilleurs managers doivent rester les parties prenantes de leurs Ă©quipes «constructivement insatisfaits» afin de contribuer Ă  faire avancer l’Ă©quipe de maniĂšre productive. 

Tenter d’amener les gens Ă  vous aimer n’est pas votre objectif en tant que manager. 

Attention : Si votre disposition naturelle est d’Ă©viter les conflits, de vouloir que tout le monde soit toujours (apparemment) heureux et vous ressemblent.

Vous devriez peut-ĂȘtre reconsidĂ©rer la difficultĂ© que vous aurez Ă  devenir manager.

6) Comment disciplinez vous votre temps?

S’il est un homme qui c’est rendu cĂ©lĂšbre sur la gestion du temps c’est bien Peter Drucker ( consultant en management amĂ©ricain ).
Il n’a cessĂ© de clamer haut et fort qu’un manager efficace est celui qui maĂźtrise le plus finement possible l’utilisation de son temps.

Si vous ne savez pas gérer parfaitement votre propre temps , votre calendrier et vos priorités, vous ne pourrez jamais vous libérer du temps pour aider votre équipe à gérer leurs propres emplois du temps .

Etre un bon manager ne consiste pas Ă  gĂ©rer d’autres personnes, il s’agit de se gĂ©rer efficacement en tant que ressource (votre temps, votre capacitĂ© de crĂ©ation, votre productivitĂ©, votre logique, c’est-Ă -dire la puissance de votre cerveau, etc.) qui transcende ensuite la façon dont vous allez gĂ©rer les autres. »

Ne vous découragez pas !

Vous pourriez ĂȘtre dĂ©couragĂ© en lisant tout ceci !
Peut-ĂȘtre pensiez vous vouloir devenir manager , et maintenant vous n’ĂȘtes peut-ĂȘtre pas si sĂ»r?

C’est finalement une bonne chose! Cela signifie que vous avez des qualitĂ©s de management, comme par exemple :

  • Êtres rigoureux sur ce qui pourrait vous convenir personnellement, au lieu de vous engager sur un chemin prĂ©dĂ©fini par votre envie de monter les Ă©chelons de l’Ă©chelle sociale .
  • Vous serez vraiment un bon manager si vous le faites parce que vous ĂȘtes «censé».

Il est Ă©vident, que cela n’est qu”‘un constat Voici l’autre chose: vous pouvez dĂ©velopper une propension aux compĂ©tences, aux habitudes et aux perspectives dont un bon gestionnaire a besoin.

Par exemple, bien que vous ne soyez peut-ĂȘtre pas aussi disciplinĂ© avec votre temps que vous le souhaiteriez, vous pouvez vous concentrer sur la dĂ©finition de prioritĂ©s plus claires et leur suivi.

Ou, si vous savez que vous avez tendance à éviter les conflits, vous pouvez vous entraßner à réagir et à réagir aux conflits dans votre rÎle actuel au travail.

Quoi qu’il en soit, ĂȘtre honnĂȘte avec vous-mĂȘme est ce qui compte.
Vous pouvez maintenant vous demander et rĂ©pondre: “Est-ce que je veux vraiment devenir manager?”
Sachez qu’il y a plus d’une rĂ©ponse possible .

Rappel

Sachez qu’en vous abonnant Ă  mon blog le manager Ă©thique vous avez de ce fait accĂšs au groupe privĂ© FACEBOOK : CLUB MANAGEMENT

Vous allez dire que j’enfonce des portes ouvertes, mais lisez!
Aujourd’hui un seul livre :
Un livre en anglais mais passionnant sur le management et la gestion des conflits :
The CEO Next Door: Les 4 comportements qui transforment les gens ordinaires en managers de classe mondiale


Ce n’est jamais une dĂ©pense
. c’est toujours un investissement

Allez posez-vous les bonnes questions sur le management !
De toutes façons, se poser ces questions, vous fait réfléchir et avancer, et il y aura toujours UNE bonne formation pour transformer tout en OR

A demain pour le prochain volet de ma série : Défi 30 jours

Pensez Ă  me laisser un commentaire .
J’y rĂ©pondrai avec plaisir !

Inscrivez vous sur votre groupe Privé :
CLUB MANAGEMENT

franck augry manager Ă©thique
Manager depuis plus de 30 ans !

Franck Augry Manager et formateur Depuis plus de 30 ans

  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •