10 Questions de recruteurs déstabilisantes

Partager l'article :

10 Questions de recruteurs déstabilisantes

Comment répondre facilement ⚠

Dernier chapitre de la série d’articles consacré aux questions des recruteurs, et nous allons aborder dans cet article, les questions qui peuvent ou devraient vous déstabilise.

Les candidats sont souvent mal à l’aise lorsque le recruteur pose des questions déstabilisantes, par ce qu’ils ont souvent mal préparé le rendez-vous !

Préparer vous et vous serez bien plus serein face aux questions déstabilisantes !


question réponse

10 Questions de recruteurs déstabilisantes

Donc pour ne pas repartir frustré de ce rendez-vous je vous propose de les lister et d’y apporter par mes 30 ans d’expérience des réponses efficaces et pertinentes.

Plus vous aurez préparé vos réponses mieux se passera cet entretien qui se recentrera naturellement sur l’essentiel : vos qualités pour ce poste !

⚠ S’il y a un vrai travail de préparation simple à faire, faites-le !

⚠ Et n’oubliez pas plus vous serez à l’aise et décontracté plus vous serez intéressant, et plus vous aurez de répondant face au recruteur.

⚠ Les recruteurs sont à 95% des personnes sympathiques et empathiques, mais leur mission n’est pas simple, en quelques minutes ou heures, comprendre la personne qui leur fait face et décider de celle qui sera la plus apte au poste.

⚠ Dans le prochain article je parlerai des points clés qui enclenchent la décision d’embauche, ou pas, chez les recruteurs !

10 Questions de recruteurs déstabilisantes

Comment répondre facilement

  1. Quel difficultés avez-vous eu du mal à gérer dans vos différents postes?
    • N’y voyez pas un piège, car qui n’a pas de domaines où il a des difficultés ?
    • Pour bien y répondre il vous faudra exposer une ou deux situations qui vous ont mises en difficulté, certes, mais c’est aussi une excellente opportunité pour montrer que vous en êtes conscient, que vous y travaillez et vous pouvez ajouter que vous seriez très intéressé par une ou des formations vous permettant d’avancer rapidement sur ces sujets.
    • Le discours doit être factuel sur les faits, et clair et positif sur ce que vous avez mis en place, ou allez mettre en place pour y remédier !
    • Pour bien y répondre, le mieux est de vous faire une liste exhaustive des difficultés que vous avez déjà rencontrées dans votre parcours. Et d’en extraire les points clés :
      • La situation en elle-même : décrivez-la le mieux possible.
      • La difficulté : dites en quoi elle cela vous a déstabilisé, quelles furent vos réactions.
      • Réactions : Avec le recul qu’auriez-vous pu faire mieux, avez-vous entre-temps progressé et comment.
      • Leçons : Qu’en avez-vous tirées, et pensez-vous pouvoir parfaitement réagir maintenant.
    • Un conseil prenez une difficulté « travail » et pas personnelle, je conseille souvent aux futurs managers de prendre pour exemple : les conflits au travail, car c’est déjà du « pur » management et le recruteur appréciera, d’autant qu’il est facile d’y répondre avec professionnalisme (lire 5 façons efficaces de résoudre un conflit au travail !)
    • Exemple : Vous êtes timide
      • Exposez un cas où vous avez du géré un conflit personnel entre deux collègues, ce qui vous à gênée, et comment vous l’avez ressenti, mais surtout ce qu’elle a déclenchée comme envie de progresser en vous !
      • Ce que vous feriez désormais face à cette situation pour résoudre le problème
    • G Ne soyez jamais négatif face à une difficulté rencontrée, dites que si l’on veut progresser on sera toujours confronté à de nouvelles difficultés, mais que pour vous ce sont de réelles opportunités de progresser !
    • ATTENTION
    • ⚠ Ne sous-estimez pas cette demande, se serait déjà un aveu de faiblesse et de toute façon, le recruteur y reviendra.
    • ⚠ Evitez de faire de grandes tirades et soyez humble et désireux d’apprendre et progresser, le recruteur ne pensera ensuite plus qu’à votre programme de progression et cette difficulté impliquera de votre part  de la force de caractère.
  2. Est-ce que vous n’avez pas peur de vous ennuyer dans ce poste ?
    • N’y répondez jamais par OUI, donc vous allez devoir trouver des arguments pour motiver votre non !
    • Dites que vous n’avez jamais le temps de vous ennuyer, et que de toute façon vous voulez contribuer au succès de l’entreprise qui vous fait confiance, et que l’entreprise propose de belles perspectives en phases avec votre plan de carrière. (Lire Vous devez avoir votre plan de carrière !)
    • Le recruteur cherche à savoir en quoi vous avez la capacité d’utiliser quelles que soient les circonstances vos capacités !
    • Profitez-en pour redire au recruteur que ces compétences qui font que vous êtes ici, seront mises en œuvre dans votre entreprise, d’ailleurs rappelez que tant que vous êtes en poste, vous donnerez le meilleur de vous-même, tout en étant en recherche active.
    • ATTENTION
    • ⚠ Ne dites jamais OUI, même si c’est le cas et que vous pourriez vous discréditer et vous perdre en justifications, se serait suicidaire !
    • ⚠ Répondre oui et, le recruteur pourrait alors penser que vous baissez choisissez ce poste ‘faute de mieux’ ou ‘en attendant de trouver mieux’.
  3. Quelle organisation mettrez-vous en place pour faire garder vos enfants ?
    • Vraie question piège, et qui cible (honteusement) les mères de familles.
    • Bien qu’il me semble incorrect de poser cette question, elle est en fait relative à une craint (injustifiée) des recruteurs face à une maman, et vous devez-y répondre en ayant pensé à cette question, bien en amont, car pour vous se sera une réalité à un moment ou à un autre. Ce devrait d’ailleurs être une question à poser aussi aux hommes, pour autant qu’il soit correct de poser ce type de questions.
    • Donc répondez que vous avez déjà l’habitude de vous organiser en ce sens et que vous avez nounou, parents à proximité en cas de maladie, crèche et que votre conjoint a des horaires très stables.
    • Dites aussi avec aplomb que vous n’auriez jamais répondu à cette annonce si ce point important pour vous n’avait pas été clairement traité et résolu.
    • ATTENTION
    • ⚠ Ne dites jamais « c’est mon affaire », répondez soit en expliquant comment vous faites ou ferez, ou dites simplement « ce n’est pas un sujet, j’ai déjà eu à organiser la garde de mes enfants ».
  4. Avez-vous postulé à d’autres postes similaires et qu’en est-il ?
    • Soyez encore une fois sincère et ne mentez pas, c’est dangereux car vous pourriez vous retrouvé piégé lors d’autres discussion, car le recruteur lui va tout noter, mais pas vous, alors mentir est toujours une lame à double tranchant !
    • Vous avez d’autres RDV, dites-le mais ne vous étendez pas, donnez le titre et le niveau de responsabilité (taille équipe –entreprise – CA) mais sans plus, cela ne regarde que vous.
    • ATTENTION
    • ⚠ Ne donnez jamais de nom d’entreprises ou de cabinets de recrutement, ces informations sont totalement confidentielles et j’ai eu connaissance de recruter qui cherchaient à savoir ce que font en terme de recrutement leurs concurrents.
    • ⚠ N’en dites jamais trop, le recruteur pourrait faire de fausses interprétations.
  5. Imaginez que vous ayez à choisir entre 2 réponses positives, quels seront vos critères de choix ?
    • Soyez malin et séduisant, dites « la vôtre » … parce que :
    • Intérêt pour l’entreprise et des missions liées au poste
    • Perspectives réelles d’évolution
    • Qualité de service et des produits reconnus
    • Valeurs que l’entreprise met en avant (d’où l’intérêt d’en savoir plus sur l’entreprise et ses produits)
    • ATTENTION
    • ⚠ Ne répondez pas le salaire, ou pire encore une réponse d’un cadre commercial qui me répondit un jour « c’est le premier qui dégaine qui m’aura » .
    • ⚠ Ne dites pas non plus, on verra le moment venu, ou je dois y réfléchir, vous êtes sensé être une personne d’action et donc vous devez être capable de vous positionner
  6. Vous êtes jeune (âgé) pour ce poste, n’est-ce pas un handicap ?
    • Vous êtes jeune : Soyez droit dans vos bottes et dites que ce sont vos capacités, vos compétences qui feront la différence, l’âge apporte certes de l’expérience, mais la jeunesse apporte nouveauté, dynamisme et innovation du fait de ses connaissances dans les nouvelles technologies.
    • Vous êtes moins jeune : Soyez fier de vos expériences et dites que ce sont vos capacités, vos compétences qui ont et feront toujours la différence, l’âge vous a apporté expérience et recul, mais dans votre tête vous avez cette jeunesse d’esprit qui vous porte vers la nouveauté, le dynamisme et l’innovation en restant continuellement au contact des nouvelles technologies.
    • Avec un brin d’humour dites si vous êtes jeune : A 50 ans je vous aurais dit la mémé chose.
    • Avec un brin d’humour dites si vous êtes moins jeune : A 20 ans je disais la même chose lors de mon recrutement pour mon 1er poste de manager.
    • ATTENTION
    • ⚠ Ne répondez que l’âge ne joue en rien car ce n’est pas le sujet, le sujet est en fait : avez-vous les ressources pour être manager vis-à-vis des autres.
  7. Disons que je vous embauche, parlez-moi de vos 100 premiers jours ?
    • Vous pouvez répondre sous plusieurs angles, mais je vous conseille de rebondir sur cette question, en disant qu’en effet les premiers jours d’une prise de fonction sont essentiels à sa réussite future. (lire : réussissez votre réunion de présentation à vos équipes)
    • Pour ma part je conseille (avec succès) de se positionner sur 3 axes, 3 piliers du management :
    • 1 – Ecouter  & Comprendre l’équipe(s) :
      • La 1ére semaine, je rencontrerai tous mes collaborateurs en tête à tête pour les écouter parler de leur métier, de leur entreprise, de leurs attentes, de leurs problématiques, de vision du service et de leur mission dans ce service
      • Semaine suivante, je leur ferai un retour individuel et collectif sur ce que j’ai entendu et comment travailler ensemble sur chacun des points évoqués, pour m’assurer d’avoir bien compris ce qu’ils m’ont transmis
    • 2- Comprendre l’entreprise :
      • Semaine 3 je passerai du temps dans les différents services, pour comprendre leurs problématiques et attentes en rapports avec mon service. Sans juger ni préjuger de ce qui fut fait auparavant.
      • Je demanderai à chacune et chacun des idées d’améliorations car ils connaissent mieux l’entreprise que moi.
    • 3-Proposer un plan d’action à la direction
      • Semaine 4 je ferai à ma direction un retour de ce que j’ai vu, entendu et compris, et proposerai un premier plan d’action d’équipe destiné à mettre en place confiance, travail et motivation.
      • Si l’équipe fonctionne bien, il me faudra comprendre en quoi elle est performante pour garder ce qu’il y a de mieux et qui fonctionne et le renforcer
    • 4-Proposer un plan d’action à l’équipe(s)
      • Semaine suivantes, je rentre en action, nous nous mettons d’accord sur des modes de fonctionnements, des règles qui me sont importantes et dans le respect de l’éthique de l’entreprise et de son bon mode de fonctionnement actuel.
      • Des points réguliers avec ma direction pour me mettre en phase avec les attentes et me recadrer si besoins
      • Des points de rencontres encore plus fréquents avec mes collaborateurs, les autres services et bien entendu avec les clients si mon service est en relation avec ceux-ci.
    • ATTENTION
    • ⚠ Ne faites pas dans le flou, ou pire encore (déjà entendu), « ils apprendront vite à me connaitre et à me respecter », « j’imposerai dès les 1ers jours ma patte ! »
  8. Quelles sont vos prétentions salariales ?
    • Vous pouvez répondre en donnant une fourchette de rémunération assez large, ce qui permettra d’ouvrir le débat.
    • « Vue le niveau du poste que vous proposez, la rémunération annuelle brute que je souhaite discuter avec vous si situe entre X et X »
    • Parlez toujours de rémunération globale (X mois en fixe + primes + intéressements + avantages)
    • Le recruteur qui vous pose cette question est sachez-le dans de bonnes dispositions vis-à-vis de votre candidature !
    • Si le poste est clairement identifié à caractère commercial, négocié est un bon test pour le recruteur pour jauger de vos capacités et de votre pugnacité)
    • ATTENTION
    • ⚠ Ne faites dans la fourchette si large qu’on dirait un râteau !
    • ⚠Connaissez pour ce type de poste ce qu’il est décent de soumettre tant en fourchette basse que haute.
    • ⚠ Le recruteur peut vous poussez dans vos retranchement en vous annonçant que vous êtes déraisonnable, vous utopiste… Ne réagissez pas du tac au tac mais posez lui la question en quoi est-ce si utopiste en rappelant ce que vous allez apporter à l’entreprise !
    • ⚠ Si le recruteur vous fait une proposition nettement en dessous des salaires du marché, soyez serein et dites que ce niveau n’est pas en concordance avec vos attentes et que vous ne sauriez brader votre candidature, bien que vous soyez très intéressé par le poste et l’entreprise. Ajoutez que vous pouvez comprendre les contraintes économiques de l’entreprise et que vous espérez que votre interlocuteur comprenne aussi les vôtres.
  9. Quelles sont vos contraintes en termes de disponibilités ?
    • Dites-vous que cela sent très bon …
    • Vous devez d’abord savoir ce que dit la loi : Cadre 3 mois et employés 1 mois.
    • Dites que vos excellentes relations seront de nature à écourter ce préavis, mais qu’il vous est impératif de quitter l’entreprise qui vous a fait confiance dans les meilleurs termes qui soient et que de toutes façons vous finirez les dossiers en cours, mais pensez sincèrement réduire de 30 à 50 % les délais, d’autant que vos équipes ont étés formées à travailler en grande autonomie !
    • Si toutefois le préavis devait être effectué dans sa totalité vous prendriez vos jours de RTT et vos congés disponibles pour venir travailler dans l’entreprise afin de mieux la connaitre et vous faire le plus tôt possible une opinion sur les urgences à traiter dès votre arrivée officielle.
    • ATTENTION
    • ⚠ Ne dites jamais (déjà entendu  L ) «  Bha ils feront sans moi, je pars donc je suis plus en phase avec eux », pire : « s’ils veulent la guerre ils l’auront » encore pire : «  de toute façon on n’attend plus qu’une chose eux et moi, le divorce »
  10. Avez-vous d’autres questions à poser ?
    • Vous en avez allez-y posez les, si elles ont un réel intérêt, mais soyez prudent quand même de nombreux entretiens d’embauche sur les rails ont déraillé lors de ces questions de fin de RDV.
    • Préparez des questions qui renforceront votre candidature :
    • Quels programmes de formation proposez-vous ?
    • Organisez-vous des rencontres informelles entre collaborateurs avant les congés d’été ou en fin d’année ?
    • Comment l’entreprise pense t’elle évoluer dans les 5-10 ans à venir ?
    • Quand prendrez-vous votre décision ?
    • Y a-t ‘il encore des points que je pourrais éclaircir dans cet entretien ou par la suite ?
    • Que pensez-vous de ma candidature à cet instant ?
    • ATTENTION
    • ⚠ Ne parlez pas s’il vous plait des congés, des RTT, de toutes ces choses qui tendraient à vous faire passer pour une personne plus attirée par les avantages que par le poste, dites-vous que s’ils y a des avantages, le recruteur en fera la publicité sinon, faites une croix dessus.
    • ⚠ Ne dites pas non sans laisser passer quelques secondes, voir une bonne minute de réflexion, et observez votre recteur, son visage en dira long sur la suite !
    • ⚠ Ne quittez jamais un RDV sans avoir résumé celui-ci et en remerciant chaleureusement votre interlocuteur de son écoute et du temps qu’il a investi en vous !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : ( cliquez sur le titre ) :

Comment réussir un entretien professionnel pour un poste de Manager ?

Mes conseils pour répondre aux 10 Questions de recruteurs déstabilisantes :

  • Les questions pièges sont les bienvenues !
  • Elles indiquent un fort intérêt pour votre profil, sinon le rdv s’écourte.
  • Soyez encore une fois préparée, et entrainez-vous pour paraitre serein.
  • Je conseille à mes élèves chaque année de répondre à des annonces dans bq de postes pour vous exercer, se faire la main.

Test : ??

Je vous conseille aussi de faire ce test sur Psychologies :

Il aborde un thème qui est souvent un vrai frein celui de se sentir imposteur au poste recherché !

Préparez vos entretiens d’embauche !

Comme pour chacun de mes articles, je suis à l’écoute de vos commentaires, avis, car tout échange fait évoluer les choses !
Vous pouvez être ou ne pas être d’accord, mais le partager fait toujours avancer les choses….Dans le bon sens !
Alors n’hésitez plus écrivez un commentaire, je lis TOUS vos commentaires et soyez certains que j’y répondrait rapidement ! 👍

Quand j’ai créé ce blog, j’avais pour ambition et envie d’aider les Managers et les futurs Managers à s’épanouir en résolvant les problématiques liées à leurs missions !
Vous êtes de plus en plus nombreux à suivre mes articles et j’en suis heureux !
Nous avons tous des problématiques à régler ! C’est la vie et c’est ce qui nous fait avancer… Ou pas ! 😊
il y a deux façons d’apprendre, par soit même et c’est louable, mais fastidieux et en plus avec le risque de prendre de mauvaises habitudes et attitudes, et la seconde de profiter d’internet et des milliers d’articles pour absorber les connaissances des personnes ayant trouver des solutions à vos problèmes !
C’est ma mission et j’en suis fier !
A bientôt
Franck

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •