Comment réussir un entretien professionnel pour un poste de Manager ?

Partager l'article :

Comment réussir un entretien professionnel pour un poste de Manager ?

Bonjour à toutes et tous , aujourd’hui c’est Adrien Vaysset du blog Technique Emploi qui prend la plume pour nous faire part de sa grande expérience en techniques de recrutement !

Dans cet article, je souhaite vous transmettre ma vision de ce qu’est « un bon Manager ». Par conséquent, je vais aborder les qualités que celui-ci doit mettre en avant durant un entretien professionnel, pour démontrer sa capacité à occuper un tel poste.
Ayant été recruteur et ingénieur durant ma carrière, j’ai eu affaire à plusieurs Managers, dont les méthodes utilisées étaient très différentes.
Que ce soit pour diriger une équipe de direction ou une équipe projet, les compétences à avoir pour performer dans la fonction de Manager sont universelles.

Peu importe l’entreprise ou le secteur d’activité dans lequel vous postulez, il va falloir démontrer aux recruteurs et aux opérationnels que vous avez les épaules assez solides pour prendre une place aussi importante au sein de l’entreprise !

Les Qualités d’un bon Manager :

A mon sens, diriger une équipe, un service, une entreprise, demande des compétences de leadership et de charisme. Cela se décline de différentes manières.

La première chose à savoir est qu’il est fondamental de faire preuve de Self-control !

C’est une condition sine qua non pour réussir dans le métier de manager. Vous allez, à un moment ou à un autre, être confronté à la pression des résultats. Aucun cadre n’y échappe : au cours d’une carrière, il existe toujours des périodes de charge ou de stress qui mettront votre flegme à rude épreuve.

Vous serez justement jugé par votre capacité à fournir une réponse pleine de sang-froid à cette sollicitation. Lorsqu’il va rencontrer une difficulté, un bon manager ne va pas paniquer. Au contraire, il va analyser le problème dans toutes ses dimensions et réfléchir avec ses équipes à la solution la plus adaptée à la situation.

En restant calme, vous donnerez ainsi le bon exemple à vos équipes qui, de la même manière, agiront de façon raisonnée et pragmatique.

Ceci est une qualité qui va asseoir votre leadership de manière considérable

un bon manager a ce que j’appelle une excellente « vision macro ».

Qu’est-ce que j’entends par là ? Quelqu’un ayant une mauvais « vision macro » est une personne qui ne regarde pas plus loin que le bout de son nez !

En fait, pour analyser un état de fait et pour sélectionner la meilleure décision à prendre, il est fondamental de prendre du recul et de prendre en considération le problème dans sa globalité.

Prenons un exemple simple. Admettons qu’un service ait des dysfonctionnements au niveau de plusieurs postes stratégiques. Cependant le système tel quel ne cause pas de problèmes majeurs mais seulement un manque de fluidité.

Or pour analyser de quelle manière il serait possible d’améliorer la qualité de ce service, il faudrait convoquer les différentes parties prenantes de celui-ci autour d’une réunion qui engendrerait probablement la création de groupes de travail.

Un mauvais manager verra en cette réunion une perte de temps pour les différents membres du service et laissera l’organisation telle quelle pour ne pas avoir à mobiliser tout le monde. Ainsi, le problème va s’aggraver et le manager devra y répondre tôt ou tard par une action curative.

Un bon manager va au contraire analyser à l’aide d’outils si le dysfonctionnement est réellement problématique et s’il convient de prendre du temps pour faire en sorte de le résorber. Il va ainsi prendre sa décision (faut-il faire une réunion avec tout le service ?) de manière objective. Grâce à son analyse et au potentiel brainstorming avec ses équipes sur le sujet, il déterminera quelle est la meilleure solution à adopter afin de permettre la meilleure performance du service à long terme. Il définira ainsi des actions préventives. Il a une vision macro, globale ! De la même manière, lorsqu’il présentera l’état actuel d’un projet ou d’un système, il adoptera une communication dont le contenu est issu de la synthèse des informations qu’il a à sa disposition, et compréhensible par tous ses interlocuteurs.

Un excellent manager doit aussi être capable de déléguer

Cela signifie qu’il doit être conscient que certaines personnes sont plus efficaces et plus compétentes que lui pour certaines tâches. Où est le problème ?! Être manager ne veut pas dire être expert technique. Vous n’êtes pas censés être excellent partout mais avoir des résultats. Et cela passe par la sous-traitance 😉. Cela s’appelle le pragmatisme.

En raisonnant de cette manière, vous allez gagner énormément de temps. Le perfectionnisme est à mon sens un des pires défauts pour manager. Il est très difficile de travailler avec une personne qui ne fait pas confiance à ses équipes ou à ses collaborateurs et qui souhaite tout faire par elle-même. Optez donc pour une approche 20/80 : 20% des actions qui amènent 80% des résultats 😉.

Toutefois, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Un bon manager doit être compétent sur son domaine technique et comprendre rapidement les choses. Il n’a certes pas besoin d’être un expert mais doit toutefois saisir de manière globale les problématiques auxquelles il est confronté. De cette manière, il portera son service, son équipe, son entreprise dans la meilleure direction possible.

La plus importante qualité d’un bon manager par ces quelques mots : tirer les autres vers le haut !

Les meilleurs managers que j’ai connus m’ont énormément apporté sur le plan humain. Calme, pragmatisme, intelligence sociale, communication, j’ai beaucoup appris auprès de ces personnes.

En premier lieu, le bon manager ne juge pas, ne condamne pas, il va plutôt chercher à vous pousser à persévérer et à mettre en lumière ce que vous avez fait de bien plutôt que ce qui a été mal exécuté.

Dans un système où la répression est le maître mot, se comporter de la sorte est vraiment très classe !

De toute manière, réprimander vos collaborateurs ne fera que les braquer la plupart du temps…

Ensuite, le bon manager cherche en permanence à faire monter en compétences les membres de son équipe. Cela peut se faire par la transmission de son propre savoir ou par la recommandation auprès d’interlocuteurs permettant ce type de progression (RH ou responsable hiérarchique par exemple).

Au final, la clé réside selon moi dans la manière dont vous traitez vos équipes et dans l’énergie que vous mettez pour les faire progresser à tous les niveaux. C’est cette attitude qui fera de vous un manager charismatique. 😉

Comment mettre en avant ces compétences durant l’entretien ?

Maintenant que vous êtes conscient de la manière dont il faut agir et se comporter en tant que Manager, il va vous falloir démontrer durant l’entretien que vous avez ces qualités.
Comment faire cela ? Vous allez devoir faire preuve d’intelligence et adopter une attitude illustrant les compétences (dans les grandes lignes) évoquées ci-dessus.
En premier lieu, il vous faut convaincre votre interlocuteur que vous êtes une personne charismatique.

En effet, pour décrocher un poste de Manager, le fait d’avoir de la prestance va vous faire gagner énormément de points. Sourire, jovialité, présence, sympathie, posture et confiance en soi sont les maîtres mots.
Il est aussi fondamental pour un manager de maîtriser les sujets qu’il aborde et d’être convaincu de ce qu’il avance.

Ne soyez donc pas intimidé par votre interlocuteur et n’hésitez pas à faire valoir vos opinions et vos valeurs (à condition qu’elles ne soient pas à l’extrême opposé de celles de l’entreprise bien sûr. Mais si c’est le cas que faites-vous là… ? 😉). Au contraire, soyez ferme lorsque vous vous exprimez et sur de vous.
De la même manière, s’il s’agit d’un entretien d’embauche, pensez à négocier votre salaire ! Cela démontre encore que vous êtes conscient de vos compétences et que vous savez vous montrer ferme.

Le recruteur verra ainsi en vous une personne audacieuse.
Toutefois, n’oubliez pas qu’un bon manager fait preuve de self-control ! Par conséquent, restez calme en toute circonstance durant l’entretien. Si vous êtes confronté à une question piège ou à une objection, réfléchissez calmement et si cela est possible, démontez-là avec des preuves, en utilisant une success story ou un super slide.
Ces éléments doivent être préparés avant l’entretien et vous accompagner durant toute votre recherche d’emploi. J’insiste sur ce point : ils sont aussi importants pour vous qu’un arrosoir l’ait pour un jardinier !
Pourquoi ? Tout simplement car il s’agit du contenu factuel de votre proposition de service (ce que vous proposez à l’entreprise pour être embauché). Ce sont les réussites que vous avez rencontrés au cours de votre vie professionnelle, et qui démontrent votre savoir-faire métier et vos soft skills.
Pour fournir la preuve de votre connaissance du secteur de l’entreprise et de son cœur de métier, pensez à bien vous renseigner avant l’entretien (produits ou services, concurrents, succès, enjeux, vision long terme…).
Pensez aussi à poser des questions, notamment sur l’avenir de l’entreprise, ses futurs objectifs. Vous mettez ainsi en évidence le fait d’avoir une vision globale des choses : vous ne vous concentrez pas uniquement sur le « ici et maintenant » mais sur les perspectives de la société.
Si vous posez des questions pertinentes sur la stratégie de l’entreprise et proposez des plans d’actions à ce sujet, vous apportez la preuve de votre envie de tirer celle-ci vers le haut. Votre interlocuteur sentira que vous avez l’intention de prendre en main les différentes problématiques et qu’avant même d’être en poste, vous vous projetez comme un offreur de valeur et de solution 😉.

Les comportements du mauvais manager

Bien entendu, les comportements à bannir sont les comportements à l’opposé de ceux évoqués dans la première partie.

Evitez bien sûr de vous emporter ou de montrer trop d’affect lorsqu’une situation ne se déroule pas comme vous l’avez planifié. Cela vous fera perdre énormément de crédibilité auprès de vos équipes. Ils se diront simplement que vous n’avez pas la carrure pour encaisser la pression que votre statut demande d’encaisser.

Comme je l’ai également mentionné : ne soyez surtout pas perfectionniste ! C’est à mon sens un véritable handicap. Vous laisserez beaucoup trop d’énergie à être trop pointilleux et à ne faire confiance qu’en votre propre expertise.

Le management par la répression doit aussi être absolument évité ! Ne menacez pas vos collaborateurs et plutôt que de leur mettre une pression folle, faites-leur comprendre de manière intelligente l’importance de mener l’action à son terme. Ne les fliquez pas non plus !

Le collaborateur ne doit pas être un « moyen » pour accéder à une fin ! Il doit au contraire faire partie intégrante de vos projets et prendre part à la réalisation de vos objectifs avec la même détermination que vous… Ce dernier point ne dépend que de vous et de la manière dont vous l’impliquez dans ces projets 😉.

Enfin, ne soyez pas trop neutre, pas trop « corporate », et osez prendre parti pour faire avancer les sujets !

Conclusion

A mon sens, pour être un bon manager, il vous faut avoir les qualités humaines (ou du moins une partie) énoncées dans cet article. Démontrez-les ensuite de manière intelligente au cours de l’entretien pour le poste !

N’oubliez pas l’importance d’être vous-même durant votre échange avec un RH ou un opérationnel ! Ne mentez pas sur vos compétences, ne cherchez pas à être quelqu’un d’autre.

Ma vision est la suivante : soyez vous-même et démontrez que vous avez les qualités d’un bon manager (si ce n’est pas le cas, peut-être que vous n’êtes tout simplement pas fait pour un tel poste… Ne perdez donc pas de temps à jouer un rôle et à mentir sur la personne que vous êtes : au final, vous ne vous épanouirez pas dans ce métier).

Ces qualités sont : le self-control, le pragmatisme, l’intelligence sociale, la communication et le fait de rendre les autres meilleurs.

Vous connaissez désormais les comportements adoptés par les meilleurs managers. A vous maintenant de démontrer aux recruteurs que vous en faites partie et de décrocher ces postes qui vous font tant vibrer ! 😉

Merci de votre attention et j’espère que cet article vous aura éclairé sur les clés pour réussir votre entretien professionnel pour ce post de Manager dont vous rêvez tant !


Adrien Vaysset du blog Technique Emploi

Merci beaucoup Adrien pour cet article qui reflète bien ce que j’attends d’un candidat lors de son recrutement, Durant mes trente années de management à tous niveaux j’ai malheureusement écarté des candidats mal préparés qui auraient certainement pus s’épanouir dans le poste proposé.

C’est un prérequis impératif que de se préparer pour un entretien comme pour un RDV de vente !

Bien préparer son entretien, c’est augmenter de 150% ses chances de réussites, et c’est aussi et avant tout une grande marque de respect pour le recruteur dont la mission n’est pas simple !

Franck – Le Manager Ethique

  • 3
  •  
  •  
  • 4
  •  
  •  

Laissez moi un commentaire, ou des idées d’articles ;-)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de TÉLÉCHARGER    GRATUITEMENT

Les 7 erreurs à ne pas commettre pour être un bon manager ! :-)

Entrez votre texte ici ...

%d blogueurs aiment cette page :