Comment se faire respecter ?

Partager l'article :

Le respect est un droit et un devoir pour toutes et tous …

Pourtant

Vous managez une ou plusieurs équipes de collaborateurs, et il vous est certainement arrivé d’avoir à vous faire respecter dans différentes situations !

Combien de fois avez-vous entendu des collaborateurs proches ou éloignés dire d’autres collaborateurs croisés :

               M… y va pas bien

               J… est dans un mauvais jour

               W… a du se faire remonter les bretelles par le DG car il semble abattu

               C… est vraiment au bout du rouleau et ne va pas tarder à se faire éjecter de son poste !

Vous êtes peut-être ce M… , ce J… ou ce C… !

Vous avez surement vécu des réunions qui semblaient paisibles et constructives tourner au règlement de compte. Vos soutiens d’hier pouvant alors devenir vos pires contradicteurs, ce qui déstabilise encore plus !

Soyez certains que plusieurs personnes tenteront alors de vous déstabiliser et souvent cela se traduit par un manque de respect, destiné à vous déstabiliser fortement

Parfois on a du mal à bien y arriver parce que l’on utilise pas les bons outils, il est dommage que les écoles de formations au management ne prennent pas le temps d’expliquer aux futurs managers comment communiquer pour se faire respecter

Pire ne pas savoir comment se faire respecter aura des conséquences à moyen et long terme sur l’ensemble des collaborateurs que vous accompagnez

De plus en plus de femme deviennent managers et c’est justifié, je suis d’ailleurs convaincu que cette tendance ne fera que de s’accentuer (cliquez sur le titre de mon article : Pourquoi : les femmes ne font pas de bons managers ! ) Mais comme nous sommes malheur ment encore dans un monde des plus machistes, certaines femme peuvent se trouver en difficulté face à des remarques et attitudes malsaines de certains et certaines, si elles n’ont pas elles aussi les bons outils.

Et sans cela vous vous retrouvez face un mur et se mur semble grandir et devenir avec le temps impénétrable et infranchissable

Pourtant il n’est pas nécessaire d’avoir 30 ans d’expérience ou d’avoir fait des études à rallonge pour mettre en application les techniques que je vous présente ci-dessous 👍

Quelles sont les causes d’un manque de respect ?

L’humain est doué d’un sixiéme sens qui lui fait ressentir lorsqu’une personne avec qui il interagit est en diffciulutés !

Notre gestuelle, nos attitudes, notre communication est toujours influencée par les éléments qui composent notre environnement et par notre état d’esprit

Les humains ont aussi dans leurs gènes « l’instinct grégaire », er « l’instinct de meute » et c’est pourquoi ils aiment globalement collaborer en équipes, mais aussi pourquoi ils sont constamment et souvent inconsciemment en recherche de leur positionnement dans la « meute » que représente l’entreprise ou l’équipe dont ils ont le sentiment de faire partie à part entière

Je dirai par expérience que les causes sont avant dues à  ce que nous laissons paraitre et ce que nous laissons comprendre de notre état d’esprit lorsque nous interagissons avec les autres

Cela va bien au-delà de l’équipe que vous managez, ces signaux que nous laissons échapper sont perceptibles à tout moment de la journée et aussi bien par nos collaborateurs proches que par ceux que nous croisons durant notre journée de travail !

Et c’est bien ici que se situe la difficulté car on ne peut pas être constamment sur nos gardes et faire attention à tout ce que nous disons ou faisons, et chaque personne que l’on croit devient alors, potentiellement le vecteur de nos faiblesses auprès des autres personnes qu’elle croisera durant la journée!

Exercice préliminaire

Lister les points suivants : (entre parenthèses un exemple que j’ai vécu)

  • Dans quelles situations ais-je eu le sentiment que l’on me manquait de respect ?

(Lors d’une réunion dont l’objet était de passer de fortes hausses rapidement)

  • Classer dans l’ordre de récurrence ces situations

(1 : Changements de modes de énumérations – 2 évolutions des secteurs de ventes – 3 passages de hausses – 4 changement de gammes de produits – 5 éviction d’un collaborateur – 6 durant un PSE)

  • Quelle était pour chacune de ces situations mon état d’esprit à ce moment-là ?

(Fatigue physique – perte de motivation suite défection d’un client clé – changement de management me mettant sous forte pression –  noyé sous les dossiers et pas franchement ouvert aux discutions)

  • Quels signes avant-coureurs ais-je ressenti, sans en tenir compte ?

(De petites remarques désobligeantes – des retards aux réunions – des demandes de justification sur telle ou autre décision)

  • Ais-je participé à ce genre de « curie » et qu’ai-je ressenti à ce moment-là ?

(Lors d’une réunion un autre manager que je voyais comme prétentieux et opportuniste c’est fait accroché, et franchement ce jour-là j’ai aimé le voir s’enfoncer et voir ses meilleurs alliés lui faire des croches pieds)

  • Ais-je participé à ce genre de « curie » et qu’ai-je ressenti a postériori ?

(un grand malaise d’avoir contribué à déstabiliser une personne, aucun collaborateur ne le mérite, et ce d’autant plus qu’il se trouvait quasiment seul face à tous les participants de cette réunion)

  • Comment ont agi et réagi ceux qui ont su se faire respecter ?

(Avec calme et dignité, répétant posément ce qu’ils disaient tout en prenant en compte l’avis des autres, mais revenant sans cesse sur LEUR vision des choses)

Maintenant je vais vous donner 3 phrases essentielles à utiliser… mais avant !

Quelles attitudes favorisent ce manque de respect

  • Comme souvent le fautif, est tapit en nous, oui, je le dit haut et fort, nous sommes les déclencheurs de ces attitudes qui mènent au manque de respect !
  • Mais ce n’est pas pour autant que notre responsabilité soit acquise qu’il faille accepter que l’on manque de respect à quiconque y compris nous !
  • Notre responsabilité est souvent liée à un certain manque de respect que nous avons pour nous-même en premier lieu !
  • Ceci se traduit par les attitudes suivantes (celons une enquête de l’université de Cambridge dép. psychologie en 2007)

Une dizaine ressortent comme étant particulièrement stimulantes dans la mise en place du manque de respect :

  • Se justifier de tout, tout le temps, même quand on n’est pas à l’origine de la chose
    • Si votre réaction est de vous sentir obligé de vous justifier de tout, comme votre emploi du temps, vos déplacements, vos frais, les offres que vous faites, et chaque décision que vous prenez, vous attisez un feu qui n’est pas encore allumé
    • Pourquoi ? Parce que, personne n’a confiance dans une personne qui se justifie à tours de bras, et le manque de confiance s’étends alors au manque de respect, souvent léger , pour tester, puis justifications après justifications, les choses empirent
  • S’affirmer peu ou jamais et rester dans un flou artistique
    • Si vous ne savez, ou n’osez pas dire non, vous allez rapidement vous trouvez acculé à faire et accepter des promesses que vous ne saurez pas tenir, apprendre à dire non c’est apprendre à être libre et respecté
    • Par contre quand un reproche, une remarque est pertinente, soyez courageux et affirmez que, oui, vous aviez tort, que c’est intégré et que l’on passe à autre chaise (sans passer par la case je me justifie de tout….L)
  • S’avouer ouvertement résigné et se montrer soumis
    • Si vous-même vous ne vous respectez pas, vous serez rapidement dans la résignation et l’abandon ! 
    • Cette état d’esprit conduit directement à la soumission, pensant que les « autres » sont mieux, plus forts, plus compétents, plus…..
    • Evitez tant que possibles les phrases exhibant votre résignation
      • Il faudra bien si faire
      • C’est la crise
      • Je ne suis pas de son avis, mais que puis-je faire
      • La vie passera là-dessus et on verra bien ……….
  • Ne jamais fixer de limites
    • C’est une porte grande ouverte au manque de respect, car en agissant de la sorte, vous indiquez clairement que vous êtes au service des autres sans aucune limite
    • Vous engendrez de la sympathie au tout début, puis de la méfiance, et comme vous ne pouvez pas tout faire, de l’animosité
    • Sachez dire et tenir une position, sur ce que vous devez aux autres et ce qui n’est pas de votre fait
    • On aime être gentil et serviable, c’est une belle qualité, qu’il faut cependant limiter, sinon, vous ne ferez que des mécontents !
  • Manquer de confiance et de persuasion
    • Les personnes que manquent de confiances, ont du mal à persuader qui que ce soit, et en premier lieu elles même, ce qui crée de la méfiance, de la défiance, et donc incite à dépasser les limites avec une personne perçue comme faible
    • Travaillez votre confiance, il existe des exercices très bien adaptés dans les livres et sur YouTube (je vous conseille cette vidéo de David Laroche ; j’adore ce jeune !)
  • Accepter tout et n’importe quoi, de n’importe qui
    • Tout accepter, c’est ne rien accepter de juste et utile !
    • Les personnes testeront jusqu’où ils peuvent aller, et cela vous plongera dans un désarroi total
    • Comme il faut mettre des limites, et savoir dire NON, n’acceptez que ce que vous pensez juste et réalisable dans le cadre de votre mission
    • Ceux qui vous demandent de faire des missions trop éloignées de vos compétences, sont soit des personnes voulant vous faire évoluer, et dans ce cas ils doivent vous aider et en prendre la responsabilité
      Soit ils ont une mission à risque pour eux et cherchent une personne pour lui refiler la « patate chaude »
  • Apparaître effacé, discret, invisible (et hop au placard Mr Pignon)
    • Soyez au contraire authentique, regardez mes articles sur DISC, chacun à sa façon de s’exprimer, sans pour autant être effacé
    • On peut être brillant et écouté, en parlant haut et fort avec conviction, ou encore plus en parlant doucement, sérieusement, mais avec confiance en ce que l’on met en avant
  • Ne voir que les besoins des autres et ne pas demandez aux autres
    • C’est important d’avoir de l’empathie, mais empathie ne veut pas dire ne voir que les attentes et ne répondre qu’aux besoins des autres, en agissant ainsi vous ferez des jaloux, et soyez certains que celui à qui vous n’aurez pu rendre cet ultime service, vous en voudra !
    • Quelle erreur, que manque de confiance, c’est pourtant important de demander aux autres de l’aide, un conseil, une assistance, un moment de son temps
    • Sans cela vous vous isolez, et encore une fois on se méfie de ceux qui s’isolent, que préparent-ils donc ? Alors on les teste….
  • S’excuser pour tout et rien
    • STOP aux excuses à rallonge ! Vous faite un faut pas, soyez grand seigneur reconnaissez le et passez à autre chose
    • Ne revenez pas constamment sur des erreurs passées, même et surtout si votre interlocuteur vous els rappelle,
    • Dites, que c’est du passé et que la leçon est tirée, et que maintenant on passe à autre chose ! Point finale !
  • Changer d’avis et être influençable
    • Ne laissez pas les personnes dire à votre place, et ne soyez pas celui qui considère comme vraie, ma parole du dernier intervenant
    • C’est agaçant pour tout le monde et cela vous positionne comme un potentiel mécréant à la solde du dernier occupant
    • Ne dites pas AMEN à tout, et prenez du recul, demandez un peu de temps pour donner votre position, on aime aussi beaucoup ceux qui prennent le temps de réfléchir et de poser le pour et le contre !

Quels sont les objectifs cherchés par celui ou celle qui vous manque de respect :

Bien souvent c’est un désir de vous tester, et cela d’autant plus que votre leadership est élevé ou assez faible !

Ces « attaques » sont souvent impulsée et gérées par notre cerveau reptilien, habitué qu’il fut durant des milliers d’années à attaquer une proie faible ou à se prémunir , voir éliminer une proie perçue jusqu’alors comme plus forte ou dangereuse . Dans les deux cas l’interlocuteur tentera par plusieurs tactiques de vous éprouver pour tester vos défenses et trouver les failles dans votre  muraille !

Mais ne pensez pas que ce soit de la méchanceté, de l’arrivisme, ou de la bêtise, c’est hélas un instinct que certains arrivent à le maitriser en prenant conscience des choses, mais qui peut resurgir dans notre propre attitude à chaque instant

Prenez pour exemple le conducteur paisible dans son automobile, il suffit d’une queue de poisson volontaire ou pas, d’un freinage brusque, d’un changement de direction hasardeux, et celui-ci peut se transformer en bête féroce !

Et bien nous avons toutes et tous sur certains sujets, dans certaines occasions cette attitude, et le pire, je vais vous le dire, c’est un secret…. On ne s’en aperçoit pas toujours, voire rarement, tellement c’est inscrit dans nos gènes ! Et c’est gênant, surtout pour les habitants de Gênes en Italie !!

Ram sur Google Android 10.0

Bon revenons à nos moutons (et dans ces situation pensez que nous sommes assez facilement suiveur, et que nous sommes aussi capable de participer à une curie que nous regretterons ensuite …)

Applications pratiques :

Vous avez désormais fait un feedback des situations qui vous ont mise face à des personnes vous manquant de respect, passons aux 3 phrases ATOMIQUEMENT efficaces !

3 phrases d’une puissance atomique :

Imaginez, vous animez une réunion, et on vous interpelle, on vous met sur le pilori en remettant en cause la justesse de ce que vous présentez, et en plus cela déborde sur des sujets hors de la réunion :

En trois phrases vous pouvez désamorcer toute situation où l’on vous manque de respect

Réagissez ainsi :

– Je comprends ce que vous me dites, CEPENDANT …

– Je vois ce que vous voulez (dire), ET ….

– Peut-être, MAIS

Une fois lancée, une de ses phrases, pensez à la reformulée en mode répétitif en prenant soin de garder ABSOLUMENT :

               Le même TON

               La même intensité de voix

               Le même rythme

        LES MÊMES MOTS

C’est cette répétition qui prouve à votre interlocuteur :

               Votre plénitude

               Votre confiance en vous, car vous osez répéter « LA MEME PHRASE » en Anglais d’ailleurs le mot « SENTENCE » justifie ses origines !  Ce que je dis UNE FOIS, j’y tiens et je tiendrai mes positions

               Les jeunes enfants le font souvent, en demandant, redemandant encore et encore la même chose en utilisant une séquence de mots très courte et réplétive à ‘l’infini ! Si vous ne me croyez pas regardez et écoutez un jeune enfant demandant une sucette à la caisse d’un supermarché ! Édifiant d’efficacité

               Exemple vécu :

               Lorsque j’ai travaillé à obtenir mon MASTER 2 en management des affaires avec une VAE, je n’avais presque pas demandé de jours pour y travailler à mon BOSS, à peine 6 en 24 mois.

               Devant passer devant le jury j’ai demandé 3 semaines à l’avance 2 jours d’absence pour réviser mon mémoire de + de 600 pages et faire des passages à blanc avec mon accompagnateur.

               J’ai du arrivé à un mauvais moment lorsque j’ai formulé ma demande :

               Moi : Olivier, je désire prendre 2 jours pour préparer mon examen de VAE

               Olivier : Je trouve que ce n’est pas le moment et tu as déjà pris des jours, pour un diplôme que l’entreprise ne t’a pas imposé de passer !

               Moi : Olivier (sur un ton très calme), je comprends ce que tu me dis, CEPENDANT je désire prendre 2 jours pour préparer mon examen de VAE

               Olivier : Non, il y des dossiers importants à finir

Moi : Olivier (sur un ton identique), je comprends ce que tu me dis, CEPENDANT je désire prendre 2 jours pour préparer mon examen de VAE

               Olivier : Non, travaille cela le WE, tu as le temps pour cela tes enfants sont grands !

Moi : Olivier (sur un ton identique), je comprends ce que tu me dis, CEPENDANT je désire prendre 2 jours pour préparer mon examen de VAE

               Et la magie de ces phrases fonctionne, il me donna non pas 2 mais 3 jours, avouant que la masse de travaille que j’abats valait bien ce diplôme

   A observer

  • Pas de justification
  • Pas d’excuses
  • De la tenue et de la répétition dans mon besoin exprimé
  • Aucune réaction aux remarques pas du tout sympas
  • Fermeté oui mais avec correction

Ce n’est pas une technique des plus simple à mettre en œuvre, mais mettez en essais cette méthode,  car franchement vous vous sentirez dans toute circonstance mieux et le respect sera de mise.

Personne ne vous en voudra, et au contraire savoir tenir ses positions, pour autant qu’elles soient justes, vous apportera respect et confiance de toutes et tous !

Bon courage pensez à télécharger mon BONUS, et à vous abonnez !

Si vous avez un commentaire, faites le et j’y répondrai 

Mais je vous promets de ne pas jouer des 3 phrases puissantes

Voilà ce que vous constaterez en appliquant au moins une des actions préconisées ci-dessus

Manager depuis plus de 30 ans !

Franck Augry Manager et formateur Depuis plus de 30 ans

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez moi un commentaire, ou des idées d’articles ;-)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de TÉLÉCHARGER    GRATUITEMENT

Les 7 erreurs à ne pas commettre pour être un bon manager ! :-)

Entrez votre texte ici ...

%d blogueurs aiment cette page :