Une habitude qui à changé ma vie…

Partager l'article :
Pour bien manager des équipes, il faut tout d’abord se manager soit même et acquérir des techniques et connaissances qui rendront vos actions pertinentes et efficaces à court, moyen et long terme !

Depuis toujours, j’ai cherché à optimiser mon temps de vie… Nous vivons tous environ 80 années ce qui représente +/- 29 000 journées, sachant que l’on dort en moyenne 8 heures par nuit, il ne nous reste en temps de vie consciente seulement … 467 200 heures… Durant lesquelles nous devrons, faire nos tâches quotidiennes, travailler et nous procurer des loisirs…Sachant que nous aurons aussi en moyenne 60 000 pensées conscientes par jour, il me valait mieux trouver des routines me permettant de jouir au maximum de ce précieux temps de vie qui m’est accordé. D’autant que ces chiffres sont totalement aléatoires, car la vie peut s’arrêter en un instant, et sans prévenir…

Donc avec le temps j’ai pu expérimenter des techniques diverses et variées me permettant tantôt de gagner en sérénité, tantôt en bien-être ou en efficacité au quotidien.
Et pour faire le tri dans cette myriade de techniques, j’ai utilisé une première habitude qui est celle qu’utilise une grande communauté de blogueurs à savoir : agir en rebelle intelligent !
Qu’est-ce que cela peut-il bien vouloir dire qu’être un rebelle intelligent ?

Et bien c’est très simple à comprendre et à mettre en place ! Et vous verrez que c’est d’une redoutable efficacité, en tout cas ce le fut pour moi !

Dans rebelle intelligent, il y a rebelle et intelligent, jusqu’ici tout le monde suit … N’est-ce pas, sauf pour quelques participants aux reality shows tels que les Anges de la Tv (mes excuses pour cette blague à  0.30 €, soit « 2 balles en vieux Français ».

Donc ayant assimilé ces deux mots, comment en faire une habitude pour changer sa vie ?

Je vous donne un exemple, Warren Buffet qui est une des plus grandes fortunes au monde, l’explique dans sa biographie en ces termes : Jeune j’ai lu des livres que ceux de Napoléon Hill et Dale Carnegie, dans lesquels un grand nombre de techniques m’étaient proposées et expliquées.

Warren Buffet

J’aurai pu comme beaucoup avoir les attitudes suivantes :

  • Penser que ce ne sont que des bêtises et les oublier de suite
  • Penser qu’elles pourraient être intéressantes pour certains mais pas pour moi
  • Les essayer et me faire ma propre opinion !

Laquelle de ses 3 attitudes pensez-vous que Mr Buffet ait adopté ?

La troisième bien entendu, et je suis certain que vous l’aurez tout de suite choisie parce qu’elle vous apparaît à vous aussi comme évidente !

Reprenons les deux premières :

Penser que ce ne sont que des bêtises et les oublier de suite  :
Pourquoi pas, nous avons notre libre arbitre, notre expérience de vie, et nos certitudes, et que tout le monde peut écrire ce qu’il veut et en faire une soit disant technique infaillible…
Mais en quoi agir ainsi peut nous faire valider que ces techniques soient bonnes ou pas, en quoi notre expérience est-elle suffisante pour nous permettre d’écarter à la première lecture une technique ou une idée, que nous n’avons jamais expérimentée ? En quoi oublier celle-ci pourrait-elle nous faire avancer ou répondre à une de nos problématiques ? Nous avons une tendance naturelle à rejeter ce que nous ne connaissons pas, c’est (encore une fois) notre cerveau reptilien, dont la fonction est de nous protéger qui crée une alerte sur tout changement possible de nos habitudes. Notre cerveau a dû pendant des millénaires, trouver des solutions pour nous maintenir en vie dans un milieu des plus hostiles. Les dangers étaient nombreux et variés et nos capacités de défenses assez limitées… Imaginez la scène assez burlesque d’un homme des cavernes armé d’un gourdin face à un mammouth de 8 à 12 tonnes et de 5 mètres de hauteur !

Nous avons donc développé des stratégies et techniques qui nous ont permis de survivre et de coloniser la planète, mais notre cerveau s’acharne à nous mettre en garde à tout changement d’attitude qui pourrait remettre en cause notre sécurité.
Comme un des moteurs principaux dans notre vie est la peur, tout changement, nous met souvent en difficulté et attise nos peurs.

Regardez autour de vous, tout est fait pour calmer nos sentiments de peur ! Et pour cela nos sociétés ont mis en place une multitude de protections, que nous appelons assurances :

  • Assurance vie
  • Assurance chômage
  • Assurance auto,incendie, vol,
  • Assurance neige, inondations, tempêtes, grêle …..

Nous pouvons nous assurer sur quasiment TOUT, et cela nous R ASSURE… Enfin en apparence seulement, car lorsque l’on voit que ces assurances se sont multipliées et qu’il s’en crée tous les ans de nouvelles, c’est que nous sommes encore assez loin de toute sérénité face à la peur et face à nos peurs !
Donc notre cerveau, dès qu’il pressent un éventuel changement, va nous mettre en avant, au travers de nos pensées et de nos sensations, tout ce qui risque de nous arriver de négatif à changer !

En créant des freins naturels au changement, il joue son rôle de protection, il ne faut pas lui en vouloir, mais plutôt comprendre ce qui se passe en nous et passer au-dessus de nos peurs.

Petit enfant, nous faisions du vélo avec des roulettes, et nous avions peur de retirer les roulettes, par peur de tomber et de se blesser. Puis un jour nous y sommes arrivés, souvent en utilisant une peur de niveau supérieure, très forte à nous faire évoluer, la peur de ne pas être ou faire comme les autres ! C’est pour cela que dans une famille le second enfant marche, parle et fait de nombreuses activité plus vite que son aîné, car sa peur de ne pas être comme son aîné le pousse à agir !

Troisième possibilité… celle qui change ma vie !

Penser qu’elles pourraient être intéressantes pour certains mais pas pour moi !

il nous reste donc cette troisième attitude, pour laquelle nous avons tous tendance à penser que c’est la meilleur des attitudes à avoir, et que nous ne mettons que rarement en pratique, car elle se heurte aussi aux problématiques exposées et défendues par nous-même contre nous dans les deux premières ! Alors je me suis dit tel Warren Buffet, qu’essayer et me faire ma propre opinion pourrait me procurer deux types de résultats. Premièrement aucun résultat et j’aurai peut-être perdu mon temps et deuxièmement de bons résultats et j’aurai bien investi de mon temps de vie !

Et quand dans une expérience vos chances de réussites sont d’une sur deux, cela vaut la peine d’essayer. Enfin ne rien tenter serait à coup sur la garantie de ne rien obtenir :

Ce qui me décida vraiment à tenter de nouvelles techniques fut le slogan de la Française des jeux :
100% des gagnants ont tentés leur chance ! Extraordinaire ce slogan, 100% des gagnants ont tentés leur chance !
Comment ne pas se donner une chance de gagner en efficacité, bien-être physique, émotionnel ou financier, et dans tant d’autres domaines ?

Comment laisser notre petite expérience de vie, nous priver de l’expérience de personnes ou de groupes de personnes ayant expérimentés telle technique avec succès ?
Comment ne pas lâcher les roulettes de son vélo, et partir à fond les pédales dans de nouvelles aventures ?
Non cela n’avait pas de sens, et je pris donc une décision simple à mettre en pratique pour me faire ma propre idée sur les performances d’une technique qui pourrait résoudre une ou plusieurs de mes problématiques du moment.

Comment ai-je procédé pour mettre toutes les chances de mon côté et pourvoir me faire une opinion de la valeur et de l’efficacité d’une technique dans ma vie quotidienne ? Notez bien que je parle de l’efficacité d’une technique dans ma vie quotidienne  et non pas de l’efficacité réelle ou pas de cette technique. En effet peut m’importe au final qu’elle soit ou pas efficace pour les autres, l’important est que le soit, pour améliorer mon quotidien. Si vous ne pensez pas ainsi vous augmentez les risques de trouver une foule de bonnes raisons pour ne pas l’utiliser ou ne pas la mettre à 100% en pratique.

Un des pièges que j’ai rapidement détecté, est celui de faire ‘son marché ‘ dans une technique, et de ne prendre que ce qui nous semble bon pour nous et de laisser de côté le reste des composants de cette technique ou habitude. Hors en faisant ainsi, le risque est de ne choisir inconsciemment que ce qui ne nous met pas en difficulté, et de ne faire qu’une partie du travail et de l’apprentissage sur des thématiques pour lesquelles nous nous sentons plus à l’aise. Au final, en ‘détricotant’ la technique, le risque est important, d’en prendre tout ou partie de la force, ou de ses fondements. Et de n’y trouver aucun gain !

Alors je procède ainsi, et sans aucune concession, et si je ne suis pas d’accord avec une seul des composantes de la technique, je n’y vais pas… A 100% ou rien ! Autrement le risque est trop grand de perdre mon temps et au final de passer à côté d’une bonne technique.

Ensuite je considère que l’auteur est le mieux apte à définir les contours et les étapes de cette technique, et je m’engage à la suivre à la lettre , dans l’exact timing proposé, et en utilisant tous les ingrédients imposés.

Je fais maintenant un parallèle avec la cuisine. J’adore faire de bons petits plats, et comme par hasard, je m’attache toujours à faire une nouvelle recette en suivant scrupuleusement les instructions et les quantités indiquées. Une fois que je maîtrise la recette, je me permets d’y ajouter une touche personnelle, mais sans dénaturer la recette. Et je dois dire que mes petits plats sont forts appréciés, pour le plus grand bonheur de toutes et tous !

Pour réaliser un bon plat, je dois bien suivre des étapes, utiliser les bonnes quantités et les bons ingrédients, mettre la bonne température pour le four !  Alors pourquoi ne pas le faire pour une technique ou une habitude ?

Tout d’abord, prendre le temps d’identifier en quoi cette technique ou habitude me sera bénéfique et pourquoi j’éprouve le besoin de l’acquérir et enfin ce qu’elle résoudra comme problématiques dans mon quotidien

Et en fait  intégrer une nouvelle technique c’est aussi un peu comme monter un meuble en KIT ! Et je me suis mis approprié la méthode « IKEA » ; étapes par étapes !

Je choisi en fonction de mes besoins réels et identifiés ! Je vérifie que cela m’apporte bien des solutions durables et éthiques à des problématiques. En validant ces deux points je renforce considérablement la motivation nécessaire à l’acquisition d’une habitude ou technique, car ce qui compte vraiment pour nous et qui a un sens, nous motive plus longtemps !

Une méthode, une technique n’est rien de plus ni de moins qu’un meuble IKEA à monter SOIT même ! Certes il peut être plus ou moins long à monter et plus ou moins complexe, mais le respect des différentes étapes garanties à TOUTE personne au final d’avoir le même meuble aussi bien assemblé et pratique ! Et que vous ayez un BAC + 5 ou aucun diplôme votre meuble sera le même, car la méthode IKEA vous garantit qu’en procédant étape par étape vous y arriverez ! Toujours ! C’est automatique !

Ensuite je regarde ce que cela doit donner une fois les étapes réalisées les unes après les autres, lire l’ensemble des consignes pour en comprendre la logique facilite l’enchaînement des actions !

Puisque nous y sommes, faisons aussi un point sur un mot essentiel dans toute nouvelle habitude ! Passer à l’ACTION, car sans action aucun résultat possible ! Allez je le redis sans action aucun résultat possible ! Seule exception, sans action dans son canapé devant la télé toute l’année, résultat garanti ! 15 Kg de plus !!!

Donc l’action est essentielle ! Passons à l’action ensemble !

  • Expression de mon besoin :
    • J’avais un réel besoin de trouver une technique me permettant d’augmenter ma concentration au travail et dans ma vie quotidienne 
  • Expression de mon objectif :
    • Gagner en efficacité et pourvoir faire plus de nouvelles choses, dans le même temps de vie !
  • Identification des méthodes :
    • Pomodoro (tomate en Italien du fait que son minuteur était en forme de tomate) fut développée par Francesco Cirillo dans les années 1980. Celle-ci demande d’investir cependant dans un minuteur  ! Cette technique est efficace lorsque nous devons exécuter les tâches que l’on se fixe. Une période de 25’’ de travail concentré, téléphone en mode avion, porte fermée et boite Email déconnectée, qui enchaine sur une période de détente de 5’’ ( sortir dehors, prendre une boisson chaude et discuter avec des collègues ) puis on recommence … Un conseil après 4 séances de 25’’ se donner une pause de 15-20’’ ( voir mon article sur la procrastination )
    • Méditation. Elle permet de se raccrocher au moment présent et de s’y consacrer ! des études récentes prouvent que méditer ne serait-ce que deux fois par jour augmente notre capacité à nous concentrer et à nous recentrer de 50% le premier mois et cela progresse encore fortement les mois suivants , pour ensuite stabiliser notre concentration et notre perception du bien être ! De plus méditer est excellent pour notre organisme, en effet elle réduit le rythme cardiaque, améliore nos défenses immunitaires, réduits les sentiments de colères, jalousie et anxiété
  • Analyse des techniques :
    • Pomodoro est très simple à mettre en place, elle permet de séquencer ses périodes travail / détente, et de profiter au maximum de notre capacité à nous concentrer efficacement sur des périodes données, et de se donner des pauses pour recharger notre potentiel de concentration
    • Méditation, est assez simple à mettre en place et peut se pratiquer partout, où que l’on soit !
  • Mise en place :
    • Une loi à toujours prendre en compte avant de se lancer : il faut 5 à 8 semaines pour installer une habitude, c’est-à-dire un mode de fonctionnement qui ne demande plus d’effort à réaliser, mais de la frustration en cas de non pratique… un peu comme une addiction, mais pour notre bien !! 🙂
    • Déterminer les jours et horaires qui seront concerné par la mise en place de cette habitude / technique pour les positionner dans nos agendas, et s’engager à ne JAMAIS manquer deux jours de suite ! Jamais ! Jamais ! voire JAMAIS 🙁 !!!
    • Valider que les gains obtenus sont bien des priorités pour nous et que nous sommes en accord avec nous même pour les mettre en place et faire quelques sacrifices !
    • Expliquer à notre entourage, ce que l’on va faire et pourquoi, cela peut éventuellement perturber le fonctionnement habituel ne pas passer pour un gourou !! )
    • Mettre en place un outil de suivi et je vous propose une application ludique qui est assez sympa pour cela : habitaca
    • Se donner une ‘deadline’ et des étapes intermédiaires pour valider notre progression
    • Se féliciter et fêter chaque réussite, chaque palier atteint et chaque victoire

En agissant ainsi, ma concentration et mon efficacité ont réellement progressé, et j’ai pu le constater concrètement sur des taches hebdomadaires, compliquées et demandant beaucoup d’attention ! Le gain obtenu est de plus de 100% ! En temps et efficacité (ne pas avoir à y revenir pour corrections).

Ma pression artérielle à baissée, comme mon rythme cardiaque lors de dossiers compliqués à gérer, et on s’accorde à dire dans mon entourage, que je suis plus accessible, alors que paradoxalement je mets souvent en mode avion mes outils de communication… Simplement parce que je suis plus présent avec mes interlocuteurs, quand je suis centrés sur eux.

Encore un exemple il y a un an, écrire un article de prêt de 3000 mots m’aurait épuisé, et demandé 6-8 heures, il ne me faut aujourd’hui plus que 2 heures pour le même résultat et sans stress !

Alors soyez-vous aussi des rebelles intelligents, ne croyez pas tout ce que l’on vous dit, mais si cela peut vous aidez, essayez, à fond, méthodiquement comme si vous montiez un meuble Suédois, et donnez-vous le temps nécessaire pour y arriver (5/6 semaines) et ensuite, faites le tri dans ce qui vous apporte le plus et abandonnez ce qui vous convient le moins !

Je vous conseille par ailleurs de lire ce merveilleux livre d’Olivier Roland :

Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études

Pour ne pas manquer mon prochain article abonnez-vous et pensez à me laisser vos commentaires et/ou idées d’articles à traiter !!
D’ailleurs que pensez-vous de cet article ?

Franck Augry

  • 2
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  

2 thoughts on “Une habitude qui à changé ma vie…

  1. Ta phrase d’introduction “Pour bien manager des équipes, il faut tout d’abord se manager soit même,…” s’applique aussi à tous les domaines de la vie, couple, famille, amis,… Comment être crédible dans les conseils que nous donnons aux autres si nous ne sommes pas capables de les appliquer à nous même ? cela me fait penser au docteur, expert de la maladie (causes et conséquences) et qui ne prend pas soin de son corps (en fumant par exemple !) ou moi avec mes conseils sur la procrastination,…:-) car comme tu le dis, la connaissance sans l’action n’apporte aucun résultat !

    1. Très juste l’un ne va pas sans l’autre.. faire pour soi engendre des actions similaires et vraies pour les autres
      Merci de votre commentaire
      Si vous avez des sujets d’articles pour vous apporter du contenu de qualité
      Franck

Laissez moi un commentaire, ou des idées d’articles ;-)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT 

Gagnez en 1 heure D'EFFICACITÉ  chaque jour et en CHARISME dans votre Management! 

%d blogueurs aiment cette page :