Entretien d’embauche et handicap

Partager l'article :

Comment réussir : Entretien d’embauche et handicap

Bienvenue dans ce nouvel article destiné aux personnes désirant atteindre le statut de cadre manager !

Dans cet article je vais aborder un sujet souvent demandé, celui du handicap.

Dans une société qui reste encore trop frileuse face au handicap, le candidat peut parfois se sentir mal à l’aise face au recruteur et c’est pourquoi je désire apporter mon expérience pour vous aider ici aussi !

Un entretien d’embauche crée légitimement du stress, et que ce soit pour son premier poste de manager, ou pour un nouveau poste, les hantises et les craintes sont présentes.

Même après 30 ans de carrière en management à tous niveaux, chaque entretien m’apporte aussi son lot d’incertitudes et de doutes, ce qui est normal et bon aussi.

Un peu comme l’acteur de théâtre montant sur seine, le candidat stressé peut passer à côté de son entretien et le rater, mais celui qui n’y trouve aucune crainte est quasiment sûr de ne pas être à la hauteur de l’événement !

Mais quand on a un handicap, visible ou non, on est encore plus enclin à être sous pression lors de cette épreuve.

Et même si vous êtes des plus talentueux, avec de l’expérience, se sera une épreuve, pour vous mais aussi souvent pour le recruteur, si celui-ci est peu expérimenté. En effet il pourra se sentir mal à l’aise face à votre handicap, et c’est pour cela qu’il faut s’y préparer, vous aussi.

Pourtant vous seul pouvez et devez mettre en œuvre des attitudes permettant de rendre cet entretien le plus fructueux possible.

Cela peut choquer certains et certaines d’entre vous d’entendre cela, mais selon moi et même si je considère qu’un handicap quel qu’il soit n’affecte en rien les qualités et l’employabilité d’une personne, je reste persuadé que cette personne doit (elle aussi) entrer dans l’entretien avec un état d’esprit ultra positif.

Pourquoi ?

Ne serait-ce que parce que l’on doit entrer dans tout rendez-vous d’embauche avec cette certitude (peut-être temporaire) que nous sommes fait pour ce poste et que ce poste est idéal pour nous !

Sinon, handicap ou pas, venir est une perte de temps de vie inutile, sauf à vouloir se « faire la main » lors d’entretien d’embauche, mais vous conviendrez que dans ce cas le handicap n’est plus le sujet de cet article !

Dans ces 5 attitudes pour réussir une entrevue avec un handicap, vous constaterez qu’elles tournent autour des mêmes thèmes que celles que je donnerai à des personnes dites valides ! Il serait d’ailleurs un jour intéressant de définir ce qu’est une personne valide pour en définir ensuite une personne avec handicap !

Pour ma part nous sommes toutes et tous des handicapés dans un domaine ou un autre, la seule différence est que cela n’est pas toujours visible à l’œil nu, mais plus profondément ancrée !

Et que les recruteurs dont je fais partis devraient bien penser à ceci avant tout entretien d’embauche, puisque c’est le sujet aujourd’hui !

Comment réussir : Entretien d’embauche et handicap

N°1 pour réussir une entrevue avec un handicap : La Préparation

  • Se préparer est un impératif que l’on soit ou pas dans une situation de handicap et pour deux raisons complémentaires.
  • Premièrement, c’est une manière de décupler vos chances de réussite vis-à-vis des autres candidats
  • Une étude de Forbes démontre que 79.5% des candidats ne peuvent pas dire plus de 3 phrases sur l’entreprise qu’ils veulent intégrer, les 21.5% restant sont dans 89.12% ceux qui sont dans la short List finale ! Alors choisissez vos camps !
  • Deuxièmement c’est une forme impérative de respect pour votre interlocuteur que de ne pas lui faire perdre son temps en arrivant les mains dans les poches, histoire de voir …
  • Depuis 30 ans, j’ai rencontré des centaines de candidats, dont malheureusement une grande partie ont perdu leur temps (et leurs illusions) et m’ont fait aussi perdre le mien ! Bien que pour tout candidat que j’ai pu recevoir, je demandais de bien préparer les RDV !
  • Je vous conseille de lire ou relire mon article : 3 critères de sélection des recruteurs pour un cadre.

Dans une situation de handicap, un de mes amis particulièrement concerné me disait que les questions qui l’avaient au début de sa carrière le plus déstabilisé étaient ( du fait de ses craintes d’échecs liées à son handicap très visible) :

  • Dites-moi en quoi notre entreprise vous convient-elle?
  • Dans votre situation, quelles sont celons vous vos principales forces et faiblesses?
  • Dites-moi comment  vous voyez-vous à cinq et dix ans?
  • Parlez-moi de vos prétentions salariales?
  • Avez-vous avez été confronté à un conflit au travail et comment avez-vous su le gérer géré.
  • Pourquoi quittez-vous votre emploi actuel?

Pour mon ami, ces questions résonnaient auparavant, comme des interrogations liées à son handicap et à sa façon personnelle de le surmonter, maintenant qu’il est lui-même responsable dans un cabinet de recrutement il comprend bien que ces questions, sont pour tous les candidats quel que soit leur situation.

Et c’est impératif de pourvoir rentrer en rendez-vous sans cette arrière-pensée négative qui ne saurait que vous desservir, ce n’est certainement pas facile, mais cet article est fait pour vous y aider.

Je vous conseille que vous soyez handicapé ou pas de lire : 10 Questions de recruteurs déstabilisantes

Comment réussir : Entretien d’embauche et handicap

N°2 pour réussir une entrevue avec un handicap : Parlez de votre handicap

  • Un handicap n’est pas à cacher, et ce pour deux raisons :
  • La première est que vous n’avez aucune raison d’avoir quelque honte que ce soit concernant votre handicap et qu’en parler dès le début de l’entretien permettra de passer à l’essentiel : l’adéquation : personnalité-expérience-poste.
  • La seconde, et c’est paradoxal, c’est que vous permettrez au recruteur de ne pas avoir à vous poser la question, et cela changera beaucoup de choses. Des études tendent à montrer qu’un malaise se produit pour 76.1% des recruteurs face à une personne handicapé tant que celle-ci ne parle pas ouvertement de son handicap, pour évacuer la question ! Rappel recruteurs et employeurs sont des êtres humains avec leurs craintes et surtout dans un cas de handicap, une méconnaissance flagrante du dit handicap.
  • Enfin, c’est aussi l’occasion de vérifier que l’entreprise et le poste sont « accessibles » à votre handicap, et quand je dis accessible, soyons clair, je parle d’accessibilité matériel (bureaux adaptés aux fauteuils roulants, ascenseur si étages, véhicule de fonction adapté …).
  • Rappel un emploi doit tout autant vous convenir qu’un candidat doit convenir à l’entreprise, c’est un échange gagnant-gagnant qui faut garder à l’esprit et à ce titre n’hésitez jamais à demander quelle est la politique de l’entreprise pour accompagner les personnels en situation de handicap, parce que le handicap demande parfois des postes adaptés, mais n’est jamais une faiblesse, il est important de connaitre comment l’entreprise que vous ciblez s’investit dans le confort de chaque employé handicapé ou non !

Comment réussir : Entretien d’embauche et handicap

N°3 pour réussir une entrevue avec un handicap : Votre handicap n’est pas une faiblesse

  • Un handicap n’est jamais une faiblesse, le manque de courage, de motivation, le mensonge, la malhonnêteté eux sont des faiblesses, le handicap est une situation mais jamais une faiblesse.
  • C’est une faiblesse que de le croire, et même si je comprends que cela puisse mettre une personne en difficulté lors de son RDV, je peux vous garantir que si vous retirez cette idée de votre esprit, vous aurez plus de succès que toute autre personne.
  • N’en faites pas un argument d’embauche, certes il existe des aides, des accompagnements de l’état, des facilités diverses, mais mettre en avant ces arguments totalement vrais et justifiés seraient à mon sens contre-productif, car que ce soit dit une bonne fois pour toute, dans vos futures fonctions, votre handicap n’existe pas ! Il ne doit ni être un frein, ni un accélérateur à l’embauche.
  • Le recruteur est souvent une personne qui va tenter de comprendre lors de l’entretien en quoi vous seriez capable de tenir le poste et d’apporter à l’entreprise vos connaissances et expériences, il comprend aussi qu’un handicap surmonté est une preuve de courage, de pugnacité, de volonté et de réussite ! Donc pas besoin de faire de votre handicap une force, votre présence, votre dynamisme fera l’affaire (handicapé ou non d’ailleurs).

Comment réussir : Entretien d’embauche et handicap

N°4 pour réussir une entrevue avec un handicap : Définissez votre cadre

  • Un handicap peut parfois demander des adaptations spécifiques au poste désiré, telle qu’un temps partiel par exemple, et alors ? En quoi cela serait-il rédhibitoire ? Combien de postes pour personnes « valides » sont adaptés chaque année ? La qualité de votre candidature mérite autant d’aménagement que celle de n’importe qu’elle autre personne !
  • Si votre profil est fort, vos besoins seront satisfaits, mais pas vos caprices !
  • Peut-être avez-vous eu des périodes sans travail, liées à votre handicap, tel qu’opérations, traitements… Bien que cela ne regarde que vous, je pense qu’il est toujours essentiel d’être transparent et de dire la vérité, vous avez été arrêté 6 mois, mais maintenant tout va bien, dites-le, comme vous le diriez si vous aviez été accidenté de la route !
  • Soyez encore et toujours optimistes, cela vous rendra la vie plus belle et augmentera vos chances de succès à ce poste, maintenant vous pouvez aussi aller à ce RDV avec la certitude que vous ne convenez pas et que votre vie est foutue, mais je ne pense pas que cela puisse vous aider, et d’ailleurs si c’était le cas vous ne seriez pas ici à lire cet article 😉

Comment réussir : Entretien d’embauche et handicap

N°5 pour réussir une entrevue avec un handicap : Questions illégales ?

  • Un handicap peut parfois générer des questions illégales vis-à-vis de la loi, qui a pour objectif de rendre la discrimination à l’embauche illégale et à la réprimée sévèrement ce qui est tout à fait logique et justifié.
  • Si des questions sont illégales et quelles heurtes votre sensibilité, ce qui peut totalement se justifier, gardez votre calme, et votre sang froid, et expliquez avec calme et sérénité en regardant la personne droit dans les yeux, que vous n’êtes pas à l’aise pour répondre à ces questions, soyez d’’ailleurs précis, dites quelle question vous mets mal à l’aise.
    • Ceci a pour but de décliner poliment une question qui vous met mal à l’aise, mais aussi elle peut permettre à un recruteur pas forcément indélicat, de se rendre compte qu’il pose des questions qui peuvent lui sembler anodines mais qui ne le sont pas en rapport de votre handicap ou de votre situation personnelle. Ne voyez pas d’emblème une volonté de nuire, de vous mettre en difficulté, bien que cela puisse malheureusement exister, mais d’une maladresse ou d’une méconnaissance de votre handicap.
  • S’énerver, se mettre en colère, quelle qu’en soit la cause, même justifiée n’est jamais bon pour vous ! Et quand je dis vous, je ne parle pas du poste mais de votre propre vécu et ressentit vis-à-vis de la situation en elle-même !
    • Mon conseil est d’expliquer clairement que votre handicap ne saurait vous empêcher de réaliser vos missions, sans aller dans les détails liés au handicap en lui-même mais en insistant sur vos forces, qualités, expériences et formations !

Voilà ce que j’avais à dire sur ce sujet vaste et bien délicat, sur lequel je reviendrai souvent au fil de vos questions et commentaire !

Lors de votre entretien, saisissez chaque à-propos pour mettre en valeur une des qualités les plus recherchées par les recruteurs, votre  intelligence émotionnelle et pour lui expliciter en quoi votre handicap a fait de vous une personne plus forte et par le fait candidat fiable, engagé et plus tout adapté aux missions liées au poste convoité.

Le recruteur fera toujours une balance entre ce qu’il percevra de positif et en rapport avec les besoins du poste et ce qu’il jugera comme manquant !

Cette analyse est totalement subjective, dans pour poste de management, ce qui n’est pas le cas pour nombre d’autres postes !

Un bon manager est le résultat « mathématique » de ses connaissances x expérience + sa motivation + sa résilience !

Avant d’entrer dans ce rendez-vous que vous aurez parfaitement préparé J en vous rappelant que votre handicap n’est pas et ne sera jamais une condamnation à mort pour l’obtention de ce poste de manager que vous recherchez .

Ne laissez surtout pas votre handicap vous empêcher de participer à 200% à l’entretien d’embauche et d’impressionner le recruteur ou l’employeur, en mettant en avant toutes vos compétences, vos réalisations et la puissance de votre personnalité gagnante.

Un homme que j’admire et qui malheureusement nous a quitté en 2018, Stephen Hawking (Astronome, Astrophysicien, Cosmologiste, Artiste, Physicien, Scientifique) a écrit 

Le handicap ne peut pas être un handicap

Stephen Hawking

Comme pour chacun de mes articles, je suis à l’écoute de vos commentaires, avis, car tout échange fait évoluer les choses !
Vous pouvez être ou ne pas être d’accord, mais le partager fait toujours avancer les choses….Dans le bon sens !
Alors n’hésitez plus écrivez un commentaire, je lis TOUS vos commentaires et soyez certains que j’y répondrait rapidement ! 👍

Quand j’ai créé ce blog, j’avais pour ambition et envie d’aider les Managers et les futurs Managers à s’épanouir en résolvant les problématiques liées à leurs missions !
Vous êtes de plus en plus nombreux à suivre mes articles et j’en suis heureux !
Nous avons tous des problématiques à régler ! C’est la vie et c’est ce qui nous fait avancer… Ou pas ! 😊
il y a deux façons d’apprendre, par soit même et c’est louable, mais fastidieux et en plus avec le risque de prendre de mauvaises habitudes et attitudes, et la seconde de profiter d’internet et des milliers d’articles pour absorber les connaissances des personnes ayant trouver des solutions à vos problèmes !
C’est ma mission et j’en suis fier !
A bientôt
Franck

  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •