Comment corriger 6 autres erreurs en Management !

Partager l'article :

C’est la suite logique de mon article : Corriger 6 erreurs en management ! ( cliquez ici pour le lire ) .Comme déja évoqué ,j’ai eu en 30 ans de management l’occasion de me voir confronter à de multiples comportements qui détruisent les efforts des managers et donc en conséquences les résultats des équipes et des entreprises .

Rappel Le rôle attendu d’un manager est de fédérer autour d’une vision de son entreprise, de ses clients, mais avant tout de ses collaborateurs !

Il ne sont qu’une minorité de managers a vraiment en prendre conscience , et cet état de fait engendre dans 95% des cas , de fortes motivations voir des désengagement des équipes !

Lorsqu’un collaborateur “se désengage” , pour autant qu’on le détecte, peu sont les managers qui en prenne conscience . Il sont responsables en grande partie de part une ou plusieurs attitudes de leurs part !

Si vous ne l’avez pas fait dans la première partie ( cliquez ici pour lire l’article ) Combien de fois entendons-nous des phrases “toutes faites” du style…..

  • Il ne sait pas sortir de sa zone de confort !…..
  • Il ne veut pas se remettre en cause ! …
  • Il est désorganisé, dépassé !….
  • Il n’a plus la “niaque, la rage de vaincre ” ! …
  • Il baisse les bras ! ….
  • Il ne sait pas ce qu’il veut ! …
  • Il se noie dans cette autonomie qu’il m’avait réclamé !…
  • Il ne fait plus de retours de qualité. ! …
  • Je dois le surveiller à chaque instant ! ….
  • Il n’y en que pour lui et si je ne le félicite pas en continue !…
  • Il a tjrs besoin de moi, pour tout et n’importe quoi ! ….
  • Il se plaint à chaque nouvelle règle de fonctionnement mise en place !…

cette liste n’est pas exhaustive, loin de là !

Arrêtez la lecture de cet article et prenez un papier et un stylo ( c’est parfois plus “personnel” qu’un fichier Word) et séparez la en deux par une ligne verticale. Notez chacun des ressentiments que vous pouvez avoir, en détachant cette liste de toute personne! Ne notez que ce que vous ressentez ou avez ressenti récemment. Que se soit des conflits ouverts, ou bien des situations qui vous mettent mal à l’aise dans votre management ! Vous pourrez par la suite converser cette feuille dans un agenda, dans votre bureau et la ressortir dés que vous sentirez des tensions, des pertes de contacts…Ce sera en quelques sortes un aide mémoire.. Car vous le verrez nous avons naturellement tendance, dans des périodes de stress par exemple , à replonger dans os vielles et mauvaises habitudes ! Et cela tant qu’une nouvelle habitude n’a pas remplacée la mauvaise !

Une fois cet exercice fait, essayez de mettre en face de chaque phrase le ou les noms des collaborateurs ou collaboratrices que vous pensez être le plus en adéquation avec votre ressenti . N’y apportez aucun jugement, surtout aucun jugement, mais laissez les lignes se remplir de la manière la plus automatique qui soit… Plus vous écrirez sans préjugés ou commentaires intérieurs plus cela sera effilasse ! Pensez à étendre cette liste à votre entourage, vous verrez que cela n’est pas sans utilité et que cela à beaucoup de sens… Maintenant continuons cette exploration… !

Reprenons maintenant le fil de cet article…. 6 erreurs classiques suivantes ( au premier articles : cliquez ici pour le lire ) en management, la suite !!!

7- Oublier la reconnaissance

Les êtres humains aiment qu’on les reconnaissent pour ce qu’ils sont et surtout pour ce qu’ils font ! Bien des managers oublient cela et se laisse allez à tirer la couverture à eux ! Bien grave erreur, car cela n’est ni bon vis-à-vis des autres membres de l’équipe, mais pas plus envers votre N+1 ! Quelques soient les réussites d’une équipe, soyez celui qui se met en retrait lors des récompenses ! Les frustrations sont énormes pour une personne et pour une équipe qui a travaillé dur et s’est investie lorsqu’au moment des félicitations elle est plus ou moins mise dans l’ombre par son manager !

Mon conseil : Soyez attentif, à toujours mettre en avant vos équipes, et toujours les équipes, bien entendu si au sein de vos équipes une personne s’est particulièrement distinguée mettez là en évidence, mais n’oubliez jamais de félicité les équipes qui ont immanquablement contribué , elles aussi, au sucés de leur collègue ! C’est juste et ce qui est justement mis en avant, vous sera toujours rendu au centuple ! Même si vous avez impulsé ( ce qui est votre job) , même si vous avez particulièrement bien piloté un dossier, soyez celui qui félicite et met en avant ces collaborateurs ! Vous en tirerez de la satisfaction de voir vos équipes récompensées et fières d’elles, et vous serez vraiment leur manager, celui que l’on est prêt à suivre jusqu’au bout du monde ! Celui en qui l’on a confiance, parce qu’il reconnait publiquement tout les efforts et réussites de ses collaborateurs(trices) . Soyez toujours celui qui aime applaudir, et qui sait se mettre en retrait pour ses équipes ! C’est aussi montrer à toutes et tous et bien-sur à votre N+1 que vous êtes à l’aise et fier des prouesses de vos équipes !

8-Ne pas féliciter

Les entreprises dépenses des sommes parfois folles pour motiver et récompenser leurs employés… Il existe pourtant une façon formidable de le faire sans sortir un seul € de sa poche…. En félicitant toute bonne action, initiale, prise de risque, idée, prise de parole. Félicitez en modérant l’intensité, mais félicités, ce qui peut vous paraître accessoire , petit, sans importance , peut être immensément intense aux yeux de vos collaborateurs(trices) . Ces petits gestes, qui se doivent d’êtres justes et sincères, sont extrêmement attendus de vos collaborateurs(trices) car ils sont fiers du travail qu’ils accomplissent, pour VOUS et l’entreprise !

Mon conseil : prenez le temps de bien regarder ce qui se passe autour de vous, de voir le travail qui avance et non ce qui traîne, les étapes franchies plus que celles à franchir ! En félicitant justement vos collaborateurs(trices), ils seront encore plus proactif… Une félicitation est une douce récompense ! soyez doux et reconnaissant envers chacune des petites réussite de vos équipes !

9- Ne pas soutenir

Vous avez des collaborateurs à qui vous demandez une multitude de choses, certes pour faire avancer les choses et réaliser les objectifs… Mais pensez vous qu’ils n’aient pas besoin d’un soutient fort et régulier ? Il y aussi les cas moins agréables du collaborateur(trice) qui a fait une erreur, une faute +/- grave, ici encore le soutien , pas le pardon aveugle , n’est-il pas de mise ? Beaucoup trop de managers laissent “tomber” leurs collaborateurs(trices) dés que les choses tournent au vinaigre, surtout si le N+2 du collaborateur(trice) s’en mêle ! En effet il arrive trop souvent que par peur d’être mal vu de son N+1 on laisse notre collaborateur(trice), face à ses erreurs et face à notre N+1 ! Nous espérons tous de nos supérieurs, soutient et compréhension, mais nous savons aussi qu’un manager juste sera dur envers nous si cela se justifie et compréhensif aussi si cela est utile ! Nos
collaborateurs(trices) sont souvent prêts à tout donner pour leur manager pour autant que celui-ci soit un réel appuis en cas de coup dur ! Comme notre maman et notre papa ont pu le faire au cours de notre jeunesse !

Mon conseil : Donnez vous une réputation de manager qui est aux côtés de ses collaborateurs(trices) en cas de coup dur! Vos collaborateurs(trices) attendent beaucoup de vous en tant que chef “vénéré”, car ils savent comme vous que l’on peut faire une erreur, voir une faute lourde, et que l’on doit pouvoir s’en expliquer et trouver des solutions avec son leader ! Mais il ne faut pas non plus négliger le “quotidien”, soutenir c’est s’enquérir, se tenir informer, sans surveiller, mais être aussi capable de ressentir une baisse de régime et d’être à leurs côtés pour les accompagner, dans une période difficile… Période qui peut être extra travail, et que vous ressentirez rapidement, pour autant que vous ayez de l’empathie pour vos collaborateurs(trices) ! C’est en étant au quotidien proche d’eux que votre soutien sera le plus efficace et limitera les grosses boulettes ! Enfin en tant que chef, vous êtes responsable aussi des erreurs de vos collaborateurs(trices) ! Alors assumez le temps venu, et soyez noble chevalier ! Pas poltron et pleutre, vos N+1… n’apprécieront aucunement ! 🙁

10-l’excès de procédures..

Attention, nous allons toucher ici un point sensible, pour nombre de manages, ce que nous doivent ( nous devraient dirais-je) nos collaborateurs(trices) en termes de retours, de feedback ( pensons-nous à bien en faire envers eux ? 🙂 ) ! Plus l’entreprise est grande et structurée, plus elle aura tendance à tout normer, réglementer, mettre en procédures ! Les process sont importants et utiles, leur excès ne l’est pas du tout, mais alors pas du tout ! Soyez certain que pour l’énergie que vous dépensez à mettre en place des myriades de process ( qui peuvent d’ailleurs parfois se contredire…) demandera autant d’énergie à être contourner pour les process jugés inutiles par vos
collaborateurs(trices) !! Ils perdent leur temps et vous perdez aussi le vôtre !!

Mon conseil : Éliminez tout process, toute procédure, qui infantilise vos collaborateurs(trices) et ne gardez que celles qui font avancer les équipes ! Pour cela mettez vous devant le “recueil des procédures” ou éditez les 1001 procédures liées à votre service, et prenez le temps de les classer en deux piles !

La première regroupera les procédures utiles au traitement des commandes, des litiges, des innovations et créations de produits, aux lancement des nouveautés

La seconde, toutes celles qui sont du contrôle , voir du flicage ! Mais attention une fois encore il ne s’agit pas de jeter les process à la corbeille, mais de les reprendre une à une et de voir en quoi elle vous font réellement avancer plus vite et mieux! Pour cela regardez ce que vous attendez de chacune d’elles et examinez ce que vous en tirez réellement, 20% – 50% -75% ???? En dessous de 75% à quoi servent-elles ? A vous rassurer ? a vous dédouaner ? A vous justifier apurés de votre N+1 ??? Pire à rien !!! En dessous de 75% efficacité, prenez votre bâton de pèlerin et négociez avec votre N+1 3 à 6 mois sans cette procédure, et ensuite on fera le point si on la garde ou pas ! Vous serez surpris des procédures inutiles, énergivores et chronophages, que les entreprises empilent avec le temps !

Éliminez enfin toute procédure visant à vous dédouaner de quelque responsabilité que se soit… Du style, il n’a pas respecté cette procédure d’ouverture de compte c’est pour cela que le client est parti … Vous êtes manager et responsables ! Aucune procédure ne vous sauvera, et justifiera vos échecs auprès de votre hiérarchie !

11- Caractériel !

Allez soyez honnêtes, pas vous, mais d’autres managers ont le “coup de gueule facile”, parce qu’ils se disent débordés, épuisés, et sous pression de leurs N+1…N+2…. Enfin c’est ce qu’il disent à leurs collaborateurs(trices) après une nouvelle crise pour vous justifier et parfois justifier de leur poste… Mais pas vous bien entendu… Hum pas si certain ! Les crises , les cris, les débordements verbaux, sont de très mauvais amis! Pas bon pour votre cœur, et encore moins pour votre autorité et leadership ! De plus soyez conscient que ce qui peut être pour vous juste un coup de gueule, mérité, peut être extrêmement mal pris par votre collaborateur(trice) ! Et je vous rappelle que cela peut emmener des collaborateurs(trices) à se mettre en arrêt de travail, démissionner, ou faire un burn-out ! Cette attitude n’est absolument pas acceptable de la part de quiconque et encore moins d’un manager ! Elle détruira vos relations de confiances, émiettera votre leadership, et ira même jusqu’à une remise en cause de votre poste par votre hiérarchie ! Comment une personne adulte, et de surcroît manager peut-elle se laisser aller à ce manque de tenue et retenue ! Sans compter les mots incontrôlés qui sortent de votre bouche lors de ces crises…

Mon conseil : Ne vous laissez jamais gagner par ces crises de colères, de dépits, et d’autoritarisme ! JAMAIS , JAMAIS , JAMAIS, vous n’en tirerez rien de positif, et vous devrez ramer ensuite pour réparer les dégâts causés par une seule de vos crises ! Vous sentez monter une crise ? Soyez adulte et prenez du recul, isolez vous et faites 5-10 respirations profondes ( cliquez ici pour voir mon article sur la respiration profonde ) – Vous ne vous calmez toujours pas, allez dehors ou rentrez à la maison, et sur la route, arrêtez vous dans un endroit isolé et sortez de la voiture pour crier avec toutes vos tripes aussi longtemps que vous le pourrez… Puis retournez bosser ou rentrez à la maison ! Le lendemain, calmé, prenez le temps de revoir votre position et de relativiser en mettant sur une feuille ce qui était si grave et en face ce qui causa votre colère ! Vous serez surpris de constater que dans bien des cas, c’est votre égo qui s’est mis en rogne, plus que les faits en eux même pouvaient le faire … Se mettre en colère et crier vous fera perdre contact avec TOUS collaborateurs(trices), cela pourra les rendre méfiants et distants… Cela n’en vaut JAMAIS, JAMAIS , JAMAIS la peine ! alors soyez adultes et prenez du recul !

12- Trop d’autonomie

C’est le dernier point , qui peut paraître paradoxale, lorsque l’on sait que tous les employés aspirent à plus d’autonomie ! Vos collaborateurs(trices) réclament confiance et liberté d’action, de lieu de travail, de méthodes … Ils ont raison, et vous avez raison de les soutenir, en leur donnant plus d’autonomie dans leur travail et dans leur pouvoir décisionnels !! MAIS ; MAIS; autonomie ne veut pas dire abandon !!! Et trop de managers pensent bien faire en laissant leurs collaborateurs(trices) avides d’autonomies, de débrouillez seuls, et au final se noyer… seuls … La démobilisation et la démotivation pourrait s’effondrer encore plus vite qu’elle n’est montée lors de la prise d’autonomie ! … A vrai dire de “pseudo” autonomie ! 🙁 .

Mon conseil : Soyez le premier à proposer plus de confiance et d’autonomie à tous vos collaborateurs(trices) , mais prenez à cette occasion vos responsabilités, de coach, d’entraîneur, de pilote, de manager ! Oui pour chaque pas en avant vers l’autonomie, vous devez être présent, pour accompagner, soutenir, former, comprendre ce qui va et ne va pas… Ne laissez jamais une personne qui est autonome seule avec elle-même ! Soyez à ses côtés, pour l’aider, sans juger de son travail, mais en lui donnant des outils pour y arriver ! Vous devez “mouiller la chemise ” encore plus que pour tout autre acte de management ! Avancez avec vos collaborateurs(trices) pas à pas, prenez le temps de valider chaque avancée avec eux et de programmer l’étape suivante. sachez dire non, si vous ne pensez pas que votre collègue n’est pas encore mûre, et proposez lui de quoi se former pour y prétendre. Sachez avancer et parfois revenir en arrière, sans sanctions, ni reproches, mais en expliquant que l’essais demande plus de compétences pour être transformé ! Et que vous allez l’y aider ! Sachez moduler les niveaux d’autonomies dans vos équipes, en l’expliquant et en mettant en place des actions pour avancer, pas à pas de manière ultra personnalisée ! Comme dans un club de gym, où l’on vous soumet un programme d’exercices, adapté à votre niveau, qui évolue au fil du temps ….

Voila , le tour des 12 pires attitudes (
Optimiste ou pessimiste

Le management des situations de crise : Anticiper les risques et gérer les crises de Laurent Combalbert

Pour ne pas manquer mon prochain article abonnez-vous et pensez à me laisser vos commentaires et/ou idées d’articles à traiter !! D’ailleurs que pensez-vous de cet article ?!! 

Franck Augry Manager éthique  Depuis plus de 30 ans

Manager depuis plus de 30 ans !

Transparence : Chers lecteurs comme dans chacun de mes articles je vous propose la lecture de livres m’ayant beaucoup apporter. Tous mes liens vers Amazon sont des liens affiliés me permettant de toucher entre 4 et 6% du montant de ce que vous achetez, sans évidemment que cela augmente le prix final que vous allez payer . Ces commissions permettent à ce blog de générer une partie du chiffre d’affaires qui me permet de vous offrir autant de contenu gratuitement, donc merci si vous passez par mes liens pour acheter ces produits ! Et je ne recommanderai jamais un produit que je n’estime pas sincèrement être un produit de qualité et que je ne recommanderai pas à ma mère. J’ai une réputation à entretenir, et j’ai à cœur de vous apporter le maximum de valeur ! 🙂

  • 2
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  

Laissez moi un commentaire, ou des idées d’articles ;-)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT VOS 3 BONUS :

  1. Les 5 erreurs du manager
  2. 70 questions pour réaliser vos objectifs
  3. 10 techniques pour gagner 1 heure de productivité par jour
%d blogueurs aiment cette page :